Magazine

Bhutto

Publié le 29 décembre 2007 par Hugo Jolly


Quelques moments après l’assassinat de Bhutto

Suite à l’assassinat de Benazir Bhutto, une pro-occidentale très appuyée par l’impérialisme étatsunien, une vague d’émotions a touché le monde entier, passant par les plus ignorant-e-s de la situation pakistanaise aux plus informé-e-s. Tous les États occidentaux, comme l’Italie, la France et l’Angleterre, ont déclaré leur empathie pour le peuple pakistanais et ont accusé l’action barbare qui a été commise contre la policitienne corrompue Benazir Bhutto.

Le Canada a aussi fait sa part du gâteau : une enquête doit s’imposer ! Cette idée est venue uniquement après la participation opportuniste de plusieurs députés de l’opposition fédérale à une commémoration à Toronto de l’opposante pakistanaise. En ajout à cette idée, Jack Layton, chef du NPD, a affirmé dans une langue de bois que la communauté internationale (vision wilsonienne) doit enquêter pour connaître la véritable cause de la mort de Bhutto. De plus, toujours selon cet opportuniste modéré, le Canada devrait superviser les élections au Pakistan afin d’y assurer la démocratie (!) et le bon déroulement des élections.

Une telle “supervision” est automatiquement un impérialisme. Cette attitude wilsonienne de croire que le monde tourne autour de l’Occident et que seul ce dernier peut, sait et doit agir augmente drastiquement la colère des peuples opprimés de ce monde, ici et ailleurs. Rappelons que le soi-disant soutient de l’Occident, principalement les États-Unis, envers Benazir Bhutto n’a rien d’étonnant ; cette dernière était népotiste qui centrait très profondément son parti envers sa famille, et uniquement elle. C’était, pour les États-Unis, une nouvelle alternative à Musharraf - son gouvernement ayant changé trois fois de version en ce qui concerne le décès de Bhutto - qui débutait à être de plus en plus instable dû à la montée très forte d’un certain impérialisme fondamentaliste islamiste au sein même du Pakistan, ce dernier affirmant à grande majorité un soutient total aux Talibans.

Nous vous citons un très petit extrait de Mike Ely, l’ancien rédacteur de la presse du RCP USA, un parti politique maoïste, qui écrivit à ce sujet :

Il y a eu précédemment d’intenses conflits entre Musharraf et les islamistes de l’ISI - à propos de son approbation à l’invasion impérialiste de l’Afghanistan et aux intrusions américaines au Pakistan. Il est probable que des islamistes étaient derrière plusieurs tentatives d’assassinat contre Musharraf. Toutefois, quand il était question de Bhutto, ces forces avaient un vrai terrain d’entente. N’importe lequel d’entre eux pourrait l’avoir tuée, ou il pourrait fort bien s’agir d’un complot conjoint contre un ennemi commun.

Bref, l’assassinat de Benazir Bhutto est bien triste, malgré qu’elle était vendue à l’Occident afin d’apaiser les rivalités au sein même de l’appareil étatique pakistanais qui pourrait, dans un futur temps, s’en prendre à l’armement atomique que possède ce pays. C’est bien cela précisément qui terrorise actuellement l’Élite étatsunienne. Pour le Canada, une simple “supervision” est exigée pour mettre à bien le Pakistan, alors qu’autrefois … on s’en fichait ! Ne trouvez-vous pas que ce fameux mot qu’est “démocratie” devient biaisé par nos compagnons orthodoxes de la Droite réactionnaire ?

Pour mieux comprendre les conséquences envisagées et possibles suite à cet assassinat sur la situation globale des États-Unis, nous vous invitons à lire le court texte de Mike Ely.

==> Bhutto : l’opposition veut qu’Ottawa participe à l’enquête
==> Bhutto Dead, U.S. Failures Deepen
==> L’assassinat de Benazir Bhutto ruine la stratégie de Washington


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Hugo Jolly 383 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte