Magazine Internet

États-Unis: première poursuite contre une banque qui a acceptée des paiements de joueurs pour Pokerstars.com

Publié le 22 septembre 2010 par Alain Dubois

Poker StarsPour la première fois aux États-Unis une banque est poursuivie grâce à la Unlawful Internet Gambling Enforcement Act (UIGEA). Le procureur du Southern District de New York a ainsi obtenu un peu plus de 733,000$ de la Goldwater Bank pour avoir traité des transactions financières destinées à des joueurs de Pokerstars.com.

Le gouvernement américain oblige les banques et les compagnies de crédit à bloquer les transactions financières des joueurs en ligne. La mise en application de l'UIGEA a rendu hors-la-loi les opérateurs de jeu en ligne qui continuent à opérer sur le territoire américain sans permis.

Les autorités américaines avaient jusque-là poursuivi en justice quelques dirigeants de sites de jeux d'argent et des fournisseurs de portefeuille électronique tel que Allied Wallet, qui a du renoncer aux 13M$ de fonds liés au poker en ligne qui avait été saisi plutôt cette année par les procureurs américains.

PokerStars dans la mire de l'American Gaming Association

Ce n'est pas la première fois (ni la dernière) que PokerStars éprouve de la difficulté en sol américain. L'American Gaming Association (AGA) accuse PokerStars d'être devenu le leader mondial du poker en ligne aux États-Unis grâce à son non-respect de l'Unlawful Internet Gambling Enforcement Act.

Frank Fahrenkopf, président de l' American Gaming Association a déclaré dans une entrevue à eGaming Review que les sites qui avaient continué à prendre des paris américains après le passage du Unlawful Internet Gambling Enforcement Act en 2006 ne seraient pas autorisés à déposer des demandes d’agrément afin d’opérer dans un marché américain régulé, quand et si celui-ci en venait à être régulé et que ces sites ne seraient pas non plus autorisés à vendre leurs actifs, telles leurs bases de données de joueurs américains à tout opérateur agréé. Cette déclaration vise tout particulièrement PokerStar qui est accusé de concurrence déloyale par Bwin et PartyGaming.

La grande question pour l'industrie du poker en ligne est de savoir lesquelles des salles de poker pourront recevoir une licence leur permettant d'opérer aux État-Unis. PokerStar pourrait voir ainsi ses demandes de licences rejetées de facto pour n'avoir pas scrupuleusement respecté la UIGEA.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Alain Dubois 1019 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte