Magazine Politique

John Edwards intensifie ses collectes de fonds prouvant qu'il pense désormais à une longue primaire démocrate

Publié le 30 décembre 2007 par Exprimeo
John Edwards pense déjà à l'après première vague des primaires (Iowa, NH ...) et se prépare à une course de fond dominée par le besoin en moyens financiers. L'offensive de John Edwards auprès des donneurs de fonds en dit long sur son analyse. Les premières primaires ne devraient pas faire la différence. La course sera longue et l'ampleur des moyens financiers peut alors faire cette différence si délicate. L'organisation de la collecte des fonds est la tâche prioritaire de toute équipe de campagne aux Etats-Unis. Tout particulièrement au début de la campagne électorale, car les fonds collectés font l'objet d'annonces fréquentes permettant d'établir la progression mais surtout, en fonction des seuils franchis, la capacité à durer et donc la crédibilité qui doit maintenant entourer le candidat concerné. Dans cette tâche de collecte des fonds, les réseaux personnels directs du candidat sont bien entendu les premiers sollicités. L'objectif à atteindre est simple : * obtenir le montant le plus élevé, * obtenir le plus grand nombre de donateurs. En effet, les annonces recouvrent ces deux indicateurs. La collecte de fonds repose sur une méthode commerciale classique qui consiste à s'appuyer sur trois relais privilégiés : * les réunions privées thématiques avec un montant élevé à l'inscription, * les mailings écrits traditionnels, * les routages via Internet. On peut estimer que l'équipe de tout candidat à une fonction importante (Sénateur, Gouverneur, Maire d'une grande ville) est composée d'une cinquantaine de personnes à temps plein dont un certain nombre de personnes rémunérées vivant la campagne comme une étape à part entière d'un cursus professionnel valorisant. Sur ce nombre, 10 personnes consacreront tout leur temps à la collecte des fonds en conjuguant les mécanismes ci-dessus exposés avec une relance téléphonique systématique. Ce qui est probablement un des volets les plus originaux, c'est que le don s'inscrit désormais dans une logique plus globale de l'action citoyenne. Le premier publicitaire à avoir conçu un vrai module de mobilisation fut Richard Viguerie avec la théorie de "l'act now". Tout était fait pour impliquer le donateur dont la construction d‘une chaîne pour qu'il considère que sa donation a deux volets : * le don direct, * le nom d'un nouveau donateur. Dans cette logique, la sélection des cibles, la constitution de gigantesques fichiers donnent des forces de "conviction" qui produisent des effets considérables. Un véritable modèle de collecte des fonds politiques s'est ainsi progressivement élaboré.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines