Magazine Info Locale

43 nouveaux logements sociaux ? Non, vous pouvez en rajouter 57 de plus !

Publié le 24 septembre 2010 par Jenbproductions

Dans un post d'aoùt 2010, l'observatrice nous annonçait l'émergence de 43 nouveaux logements sociaux, situés à l'angle de l'avenue de Brément et de la rue du Fort à Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis).

43 nouveaux logements sociaux ? Non, vous pouvez en rajouter 57 de plus !

Pour une ville qui compte près de 48 % d'habitat social, soit un taux très largement au dessus des villes de même strate, voire à la limite du supportable si l'on en croit notre Grand Argentier Municipal lors du budget 2010 (rejeté par 29 voix sur 39, histoire de rafraîchir la mémoire aux aficionados de notre première magistrate communale), on pouvait déjà s'étonner qu'on nous en construise encore.
Mardi 14 septembre au soir, se tenait une Assemblée du quartier centre-ville Mairie dont l'ordre du jour comportait justement un exposé sur le projet immobilier de la rue du Fort. Naïvement, je pensais en apprendre plus sur ce chantier en cours. Que nenni !
57 Nouveaux logements sociaux...

Bingo ! Comme à Noisy-le-Sec, tout le monde (c'est un euphémisme) sait qu'il ne s'écoule pas une journée sans qu'il ne se passe quelque chose (des coups de téléphone, des coups de crayons, des plaintes à tout va, à tel point qu'on ferait mieux de transférer le commissariat de Police Nationale au sein même de la Mairie,...),  je ne vous dis pas ma surprise lorsque l'on nous a présenté... un nouveau programme de 57 logements sociaux au bailleur social : Le Foyer Noiséen. Les 43 en cours de construction ne sont en fait que la partie visible de l'iceberg.

43 nouveaux logements sociaux ? Non, vous pouvez en rajouter 57 de plus !

Certes, l'architecte qui nous présentait ce projet a bien réussi à emballer le cadeau offert à une assemblée qui ne comptait qu'à peine une cinquantaine de participants, mais n'a pas réussi à convaincre, du moins le peu de personnes présentes.
Le projet immobilier
Reposant sur deux bâtiments séparés par une espèce d'allée menant à un carré de jardin, l'ensemble des deux bâtiments forment un programme harmonieux dont les niveaux supérieurs sont étagés tel un escalier.
Le programme intégre la gamme des immeubles à haute qualité environnementale (label THPE - Très Hautes Performances Environnementales) et à ce titre, une partie de la toiture est végétalisée. De même un ensemble de panneaux photovoltaïques permettra de diminuer la consommation électrique des logements. Ces derniers seront chauffés avec une chaudière collective au gaz.
Difficile de vous décrire des images de synthèses projetées sur écran, mais tel qu'ainsi présenté, l'ensemble de 6 étages + RdC est moderne, original par quelques corniches, loggias et des appartements supérieurs décalés, afin de limiter la promiscuité offertes aux voisins des immeubles en face. Le programme aura, sur le plan architectural, sa propre identité, mais assurera, selon l'architecte, une cohérence urbaine et architecturale avec le tissu urbain environnant. Ceci dit, les façades (partiellement) en zinc, cela tranche tout de même avec certains pavillons en meulière du quartier.
Le batiment comprendra également un local d'activité (ré-impantation de l'activité existante). De même le bâtiment sera construit en retrait de 4 mètres de la façade actuelle, élargissant d'autant la voirie.
57 logements... mais seulement 40 places de parking
Répondant à l'une de mes questions, l'architecte nous annonce que ce programme, qui répond aux règles en vigueur, ne comprend que 40 places de parking dont deux aux normes handicapés, auxquelles il faut ajouter des places de parking motos et vélos.  Madame Nicole Rivoire ne manque pas de souligner qu'il manque 17 places !
Enfin, l'accès au parking dédié au local commercial, avec une large porte surdimensionnée est située rue Abel Bonneval. Problème, cela oblige le poids-lourd à y accéder par la rue Frépillon, inadéquate car étroite, ou bien à y accéder en marche arrière en sens interdit... ! Visiblement, sur ce point précis, il y a un couac !

43 nouveaux logements sociaux ? Non, vous pouvez en rajouter 57 de plus !

Enfin des riverains évoquent les problèmes de fragilité des trottoirs déjà très délabrés, affaissés, dont ils craignent même le risque de rupture de canalisations.
Encore des logements sociaux ?
Est-il judicieux de créer de nouveaux logements sociaux dans une ville qui en compte déjà temps. N'aurait-il pas été préférable d'envisager un programme immobilier privé permettant d'une part de diminuer le nombre de logements sociaux sur la ville et par ailleurs d'attirer de nouveau propriétaires, avec un meilleur pouvoir d'achat, donc des personnes imposables (Budget communal) et susceptibles de consommer (amélioration des commerces) ?
Voilà sans doute le véritable enjeu des futurs programmes immobiliers dans notre ville de Noisy-le-Sec.
Philippe de Vissher, Adjoint au Maire en charge des affaires économiques tient à souligner que le terme "logement social" comprend des typologies nombreuses. « Il y a des logements sociaux qui sont en fait accessibles à des gens  qui ont des revenus tout a fait correct, parfois-même assez importants. Il ne faut pas croire que les gens qui habitent en logements sociaux ne payent pas d'impôts locaux. Il y a la moitié des noiséens qui ne sont pas imposables, ce n'est pas l'intégrité des logements sociaux. Il y a des gens qui sont en locatif privé, voire même qui sont propriétaires, qui ne payent pas d'impôts locaux. C'est vrai, le taux de 48 % de logements sociaux, c'est important. Notre politique c'est de progressivement baisser cette proportion. Dans l programmation prévue des douzes prochaines années, on va construire un peu moins de 300 logements par an. On va construire plus de logements en accession à la propriété ou au locatif privé que de logements sociaux (...) »
Et les écoles ?
Sujet absolument pas abordé : les écoles ! 43 + 57 = 100 logements. Comment allons-nous scolariser les enfants de ces nouveaux logements dans un contexte où nos écoles actuelles sont déjà sous-équipées en salles de classes.
Nous aurons sans doute l'occasion d'y revenir ultérieurement.
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
Cet article n'engage que l'opinion de son auteur
© 22 septembre 2010 -
JENB Productions
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à jenbproductions@free.fr avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du post

A lire également
- Après l'article paru dans Le Parisien, Les Verts répliquent au Maire socialiste de Noisy-le-Sec
- La ville socialiste de Noisy-le-Sec est-elle au bord de l'implosion : Conflit social en perspective ?
- Quick lance le burger bio dès le 21 septembre 2010
- Un équipement (handi) sportif unique en Seine-Saint-Denis (reportage vidéo de l'inauguration)
- Nouvelle agression d'une personne âgée à Noisy-le-Sec
- 18% du conseil municipal donne sa démission : Interview exclusive
- Flash spécial : Les Verts démissionnent du Conseil Municipal de Noisy-le-Sec
- L'école publique et laïque peut-elle être un canal de diffusion politique ?

43 nouveaux logements sociaux ? Non, vous pouvez en rajouter 57 de plus !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jenbproductions 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine