Magazine

Lettres d'amour de 0 à 10

Publié le 24 septembre 2010 par Lael69
Lettres d'amour de 0 à 10Susie Morgenstern

Ecole des Loisirs
Collection Neuf
Paru en Décembre 2007
210 pages
8,50 euros

Roman Junior dès 9 ans/ Lecture 9/12 ans
Thèmes : Deuil, Vieillesse, Amitié


Quatrième de couverture : Ernest a dix ans.Dix ans de vide : sa mère est morte le jour de sa naissance et son père a disparu. Dix ans d'ennui : sa vie avec sa grand-mère, prénommée Précieuse, n'a rien de très exaltant : école, goûter, devoirs, soupe. Pas de téléphone, pas de télévision. Seule distraction : une mystérieuse lettre que le grand-père d'Ernest avait envoyée du front pendant la guerre, une lettre indéchiffrable. Ernest est bon élève, solitaire et taciturne, pour ne pas dire muet.Jusqu'au jour où Victoire de Montardent arrive dans sa classe et jette son dévolu sur lui. Car Ernest est beau, ce que les autres filles de la classe avaient déjà remarqué...
Lettres d'amour de 0 à 10 m'a vraiment étonné. Je ne m'attendais pas du tout à ce petit roman parfois très triste et pourtant très vif. Ernest, dix ans est un enfant monotone, sombre, solitaire et taciturne. Etrange non ? car à son âge les enfants débordent d'énergie et de joie. Mais la vie d'Ernest, depuis dix ans est parsemée de malheurs : sa maman est décédée et son père l'a abandonné à une grand-mère, Précieuse dont les habitudes sont pesantes et écrasantes. Aucune distraction hormis les livres. Pas de téléphone, pas de télévision, pas de couleurs et une vie aussi morne que prévisible : école, goûter, devoirs, lecture et soupe. Mais tous les dimanches, le rituel change grâce à une lettre du grand-père d'Ernest qui raconte l'Histoire, la guerre, une lettre indéchiffrable et bien mystérieuse, gardée comme un précieux trésor, scellée dans la mémoire de Précieuse. Jusqu'au jour où tout bascule. La petite vie bien rangée, bien cadrée d'Ernest est chamboulée par une camarade de classe explosive : Victoire Montardent, une bombe ambulante, une petite fille pleine de joie et pour cause avec treize frères et soeurs, sa vie est mouvementée.
Grâce à elle, Ernest va connaître l'amour, la jalousie à petite dose, l'amitié et des choses funs comme le supermarché et bien plus encore ...
Un roman pétillant grâce à une Victoire attachante et édulcorée qui vient chambouler un Ernest déprimé. Il était temps car on a peine à imaginer la tristesse d'un enfant privé de stimuli, de joie, de bonheur et de petits plaisirs... Mais le personnage de Précieuse, la grand-mère est touchant et donne au roman sa part de nostalgie, de tristesse face au deuil. Avec humour et sensibilité, Susie Morgenstern évoque la fraternité avec peps, la vieillesse avec poésie, l'amitié avec bonheur. Un très bon moment de lecture que je ne suis pas prête d'oublier !
Les avis de Clochette, Thalie et j'en oublie sûrement alors n'hésitez pas, manifestez-vous!!

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Le 06 janvier 2021 par   Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Le 06 janvier 2021 par   Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Lael69 8726 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog