Magazine

Mode incompréhension totale activé

Publié le 30 décembre 2007 par Jean Lançon

Pour ceux ou celles d'entre vous qui ne connaissent pas Niktus, il était le bassiste du groupe français FFF (Fédération Française du Fonck).

Vu ce jour sur son MySpace :

FUCK MYSPACE !

Ca commence fort.

Petite note à l'usage des égarés sur MySpace...

Niktus y a, à ce jour, 1.253 "amis".

Ensuite, un petit encadré :

Only stupid punks use MySpace

Ah. Je dois être bête, mais je n'ai pas bien compris. Faut-il être stupide OU punk ? Ou stupide ET punk ? Et je connais des jazzmen intelligents qui utilisent MySpace. J'en conclus qu'un jazzman intelligent est un punk stupide (qui s'ignore, sans doute). On continue la lecture.

En guise de présentation, à qui appartient MySpace ?
A l'homme d'affaires australo-américain Rupert Murdoch. Pour résumer, il s'agit d'un milliardaire, ami personnel de la famille Bush, propagandiste politique par le biais de son empire médiatique (dont la très fameuse chaîne de TV Fox News, première chaîne d'information américaine) et soutien actif des interventions militaires des USA à travers le monde. Durant la préparation de l'invasion irakienne, les 175 journaux et publications que possède Murdoch ont toutes largement défendu l'entrée en guerre américaine.

Fuckmysspace Un peu tard pour le Google bombing, là. Tous ces mots-clés, Bush, invasion irakienne, marchaient beaucoup mieux en 2003 ou 2004 qu'à la fin 2007.
Qui plus est, quand on veut attirer avec des mots-clés, on le fait avec du texte, pas avec une image comme c'est le cas ici (voir ci-joint).
Bon, continuons.

Pourquoi boycotter MySpace ?
La logique est simple. La chose la plus complexe aujourd'hui pour les sites Internet qui tirent leurs revenus de la publicité est de créer du contenu. Le contenu du réseau MySpace est créé à 100% par ses utilisateurs.

Oui, c'est ce que l'on appelle le User Generated Content. Tous les réseaux sociaux et toutes les communautés en ligne fonctionnent exactement sur le même principe.

MySpace a été racheté 580 millions de dollars et en vaudrait aujourd'hui 10 fois plus. Tout ça grâce à chacun de ses utilisateurs...

... qui en échange disposent d'un espace populaire, convoité, pour notamment faire connaître leur talent.

Et cet argent ne sert qu'à renforcer le pouvoir et le contrôle social sur les populations.

Et accessoirement, à financer les machines pour héberger les musiques de Niktus sur le réseau MySpace.

Mais au-delà de ça, ça fait encore plus mal de voire des groupes punk ou skins, qui se revendiquent anti-capitalistes et prétendent défendre des alternatives, se vendre sans sourciller chez MySpace, en-dessous d'un beau bandeau de pub pour Air France, Meetic ou SFR.

Et au-delà de ça, ça me fait encore plus mal de voir des musiciens comme Niktus stigmatiser le capitalisme après avoir réalisé 5 albums avec FFF, d'abord chez Sony Music, puis chez Virgin.
Quant aux bandeaux, c'est précisément grâce à eux que les musiciens "alternatifs" peuvent se faire connaître.

Je saute quelques paragraphes qui n'apportent rien de plus que ce qui a été évoqué. Juste à noter qu'ensuite les punks s'en prennent aux punks. Une sorte de grande tragédie familiale en quelque sorte.

Escale suivante :

Le jour où on distribuera à l'entrée des concerts le catalogue Dell ou des dépliants promo pour le Crédit Lyonnais et MMA (qui auront bien sûr subventionné le concert), on en trouvera toujours pour venir expliquer que c'est subversif et que ça nuit au système... excusez-nous par avance de ne pas être convaincu.

A ce stade, même l'auteur du texte (il ne s'agit pas visiblement pas de Niktus, qui ne fait que le relayer) ne sait plus dans quel camp il se trouve.
Reste que je préfère un concert sponsorisé qui a lieu, à un concert qui n'a pas lieu faute de moyens financiers.

Comble de bonheur, ce long pamphlet s'achève par une sorte de FAQ, dont les réponses, encore et toujours, vous culpabilisent d'utiliser MySpace.

J'en arrête là, l'image est disponible en marge de ce billet, à vous de lire et de juger.
Je n'ai jamais manqué de critiquer certaines dérives liées à MySpace ; mais de là à le considérer illégitime voire dangereux, il y a là un pas que je ne franchirai évidemment pas.

technorati tags: myspace rupert murdoch fff niktus punk

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :