Magazine

Concert des Laudes, au Collège des Bernardins

Publié le 26 septembre 2010 par Mpbernet

Bernardins_et_technoparade_002Dans le cadre d'une rigueur toute bénédictine du Collège des Bernardins, le Festival de musique "Les Heures des Bernardins" proposait ce samedi, une série de concerts de musique baroque : dès matines, François Couperin et ses Leçons de Ténèbres, à 11h 45 "Tombeaux et Lamentations", à vêpres, la Passion de Jeanne d'Arc, à complies la Passion selon Saint Jean de J-S Bach...
Un programme austère, me direz-vous....
Bernardins_et_technoparade_003Pas assez matinaux pour écouter Couperin dès matines, nous avons choisi le concert des laudes. Au programme : oeuvres de Johann-Jakob Froberger, Marin Marais, Sainte-Colombe fils, Robert de Visée, par le Ricercar Consort dirigé par Philippe Pierlot (basse de viole), assisté de Eduardo Egüez (théorbe) et François Guerrier (clavecin). Cinq "Tombeaux" entrecoupés de déclamations extraites du Sermon sur la Mort de Bossuet, magistralement dits par Jean-Claude Drouot.
Bernardins_et_technoparade_004Nous avons tous en mémoire le superbe film d'Alain Corneau, Tous les matins du monde, revu récemment. C'était un peu dans l'esprit d'un hommage à ce réalisateur que ce concert s'inscrivait, avec la performance de deux "Tombeaux"de Marin Marais, celui pour M. de Sainte-Colombe père, et celui pour M. de Lully. Où l'on apprend aussi que le "Tombeau" est une pièce de genre instrumental, qui reprend la tradition de la déploration médiévale et le principe de l'hommage rendu par un artiste à son aîné disparu, qui permet au compositeur de revendiquer une filiation et de s'inscrire dans une lignée.
jcdrouotHélas, nous n'avons pas entendu le Tombeau des regrets, que M. de Sainte-Colombe composa pour son épouse..

L'a-t-il seulement transcrit ?

Mais nous avons pu méditer les rappels à la fragilité de la condition humaine et à son peu de poids dans le temps du monde face à Dieu, dits avec sa voix inimitable, chaleureuse et grave, par celui à qui le personnage de Thierry La Fronde (en 1963...) colle encore à la peau, mais qui sait donner bien autre chose.
En somme, une matinée qui valait bien une belle Messe !



Le Collège des Bernardins, récemment restauré, est une superbe construction du XIIIème siècle, aujourd'hui centre culturel catholique, conçu comme un lieu de recherches et de débat pour l'Eglise et la société. Il est situé 20 rue de Poissy 75005 PARIS.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mpbernet 50874 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte