Magazine Côté Femmes

Je suis ENCORE passée à côté....

Publié le 31 décembre 2007 par Cecile Berthelon @walinette

... des fêtes de fin d'année.

Vous me direz : c'est pas complètement fichu, y'a séance de rattrapage ce soir.
Mouaip...
Mais m'est avis que ca va se finir à 10h du soir cette sauterie...

Que voulez-vous, c'est le problème quand on est expat' et que fatalement il arrive de passer Noel à l'étranger...
La première année on ne connait personne et on se retrouve à 19h dans un bar, bar dans lequel nos collègues chinois (pour qui Noel ne représente rien à part une figure porcine rougeaude de Père Noel dans les vitrines) qui ont pitié nous rejoignent, histoire de marquer le coup. Coup qui se finit avec des gambei (cul-sec) au vin rouge, et du riz cantonnais pour éponger...

Des fois on connait plus de monde.
Et là on se retrouve à plusieurs expats qu'on ne connait à peine parce qu'il faut bien faire la fête. Avec le principe du petit cadeau à moins de 8 euros qu'on tire au sort. C'est comme ca qu'on se retrouve avec un slip en satin bleu roi taille 46 (riez pas, c'est du vécu. C'était pour que ce soit drôle vu qu'il n'y avait quasi que des mecs à la soirée, manque de bol c'est tombé sur la seule fille : moi - ca m'apprendra à faire mon service militaire en Guyane...).

Et au final on finit par se dire que plutôt que de se forcer, et d´être responsable de l'achat d'une bombe à cotillons (dites, ca se fait encore ca ? c'était un grand classique de ma jeunesse...) on serait pas plus mal à deux à se faire une soirée en amoureux dans un grand hôtel.
Sauf que dans ce cas on a oublié que les menus de réveillons sont tous plus dispendieux les uns que les autres, et que le budget étant déjà investi dans la chambre, Noel se termine en mangeant des spaghettis.

Cette année remarquez, on a fait Noel en famille : c'est un progrès.
Et comme prévu ca a été plage et margherita géante à la fraise ...et avec curry thai.

Mais au fond de moi j'espère que l'année prochaine sera celle de mon premier sapin. Dans un vrai chez nous.
C'est décidé : je profite des soldes pour commencer à stocker boules et guirlandes !

PS : j'ai toujours une mobilité extrèmement réduite, due en partie à deux ventouses à poils collées en permanence sur mes genoux (et les fesses sur le clavier c'est encore mieux....). Je me retrouve systématiquement dès mon derrière posé sur le canap' avec deux machines à ronrons qui quémandent du gratou-gratou au menton. Limite un boulot à mi-temps cette affaire-là...

La petite blanche n'ayant que 3 mois, je pense qu'elle fait un transfert maternel sur Le Microbe à qui ca n'a pas l'air de poser beaucoup de problèmes, ovaires décapsulés ou pas...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Cecile Berthelon 711 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine