Magazine Autres sports

Sautons aux Conclusions, semaine 3: les matches de 13h

Publié le 26 septembre 2010 par Sixverges
Sautons aux Conclusions, semaine 3: les matches de 13hLes Bills ne se laissent pas faire par les Pats! Grosse victoire pour les Falcons! Voici notre résumé des early games...
Bills 30, Pats 38: On a eu droit à un excellent match finalement. On s’attendait à une volée des Patriots mais les Bills ont étonnement bien joué dans les 3 phases du jeu. Le jeu au sol a bien fonctionné dès le début du match et les Bills ont pu marquer les premiers avec un placement de Lindell. Par la suite, Brady et les siens ont répliqué après une séquence de 75 verges et le premier touché de Moss dans le match.
Les deux équipes se sont échangés les points jusqu’à fin de la demie, qui se termine 17-16 Patriots. Ryan Fitzpatrick parait très bien, très combatif et relativement inspiré. Une nette amélioration sur Trent Edwards.
La deuxième demie voit les Pats s’inscrire à la marque avec un autre touché de Randy Moss. Les Pats varient bien les jeux et utilisent à merveille les 2 TE recrus Gronkowski et Hernandez. Ces deux là vont être dangereux d’ici la fin de saison.
Les Bills répliquent avec un touché de CJ Spiller sur le retour de botté suivant. 95 verges, son deuxième du match mais les Patriots y vont d’une autre minutieuse drive qui culmine avec le TD de Gronkowski.
Les Bills ne lâchent et Fitzpatrick y va de quelques belles passes sur la drive suivante. Malheureusement, il y a va d’une stupide interception dans les mains de Patrick Chung et vient tuer les espoirs des Bills de rester dans le match. On a eu espoir d’avoir une fin de match excitante alors que les Bills se rapprochaient à 38-30 avec un peu de moins de 4 minutes à faire. Après une belle prestation de la défensive buffaloise, Fitzpatrick nous a démontré pourquoi il est un réserviste de carrière en commettant sa 2ième interception du match.
Titans 29, Giants 10: Une autre sortie laborieuse pour Eli Manning. En fait, les verges et le pourcentage de passes complétés ne sont pas mauvais mais sa remise burlesque pour une tentative de touché improbable en première demie aura donné le ton à une attaque qui a manqué cruellement d’opportunisme. On a pas su tabler sur la bonne tenue de la défensive newyorkaise qui a tenu en respect Chris Johnson jusqu’à sa course de 42 verges au lieu du 4ième quart.
Les Titans n’ont pas eu besoin du bras de Vince Young ce qui les a grandement aidé à conserver l’avance tout au long du match. Young a connecté avec Kenny Britt pour un TD de 13 verges. Britt aide grandement sa cause de ne pas encore avoir l’air d’un draft bust.
Les Giants sont vraiment pitoyables. Marquer seulement 10 points avec 386 verges de jeu aérien, c’est pathétique. Pourraient finir dernier dans la NFC Est et dire bye bye à Tom Coughlin.
Browns 17, Ravens 24: Les Ravens en ont arraché contre les Browns. Seneca Wallace a commencé le match en force avec plusieurs passes complétées de suite, appuyé par un bon jeu au sol du RB Peyton Hillis. Mais les Browns n’ont pu capitaliser et ont dû se contenter d’un placement.
Les Ravens ont répliqué avec 2 TD d’Anquin Boldin alors que Joe Flacco est en feu.
Mais les Browns ne se laissent pas distancé et Peyton Hillis a l’air d’un John Riggins sur le terrain. Il taille la défensive des Ravens en pièce avec 144 verges au sol en plus de capter 7 passes pour 36 verges.
Les Ravens peuvent heureusement compter sur un surplus de talent qui leur permet de maintenir l’écart et l’emporter.
Flacco rebondit avec un excellent match de 262 verges et 3 TD. Ray Rice a amassé 80 verges sur 15 courses mais n’a toujours pas marqué de touché cette saisson. L’étoile du match va certainement à Anquan Boldin qui termine avec 8 catches, 142 verges et 3 TD.
49ers 10, Chiefs 31: On peut finalement conclure que l’expérience Alex Smith va se terminer bientôt et que ça aura été un échec retentissant. Smith a été complètement putride, ne complétant même pas 50% de ses passes.
Les Chiefs ont encore été brillants en défensive en plus de voir enfin Matt Cassel sortir de sa torpeur. Tony Moeaki continue d’être sa cible préférée, le jeune TE captant 4 passes pour 44 verges et un TD. Les Chiefs ont tenté d’exploité mieux l’autre recrue Dexter McCluster et le résultat est assez concluant : 3 passes, 69 verges et 1 TD. Les deux RB Jones et Charles ont été les plus convainquant, les deux marquant 1 TD en plus d’approcher de la marque des 100 verges. On va revoir ce type de production souvent cette saison chez les Chiefs qui demeurent invaincu à 3-0.
Les Niners ont encore un sursis, évoluant dans une affreuse division mais à 0-3, ils n’auront plus de marge de manœuvre.
Lions 10, Vikings 24: ces deux rivaux de division ont mis du temps à se mettre en marche en première demie mais nous avons quand même eu droit à un peu de compétence offensive. Les Lions se débrouillaient pas si mal avec Shaun Hill même si les flammèches manquaient un peu. Hill a entre autres bien de la misère à repérer Calvin Johnson...C'était 14-10 Vikings à la mi-temps et le suspense restait entier. Même si les Vikes avaient l'avance, on constate que tout est difficile pour eux en attaque. Favre (2 INT en première demie) est rouillé et il s'ennuie manifestement de Sidney Rice. Comme ils affrontaient la défensive du Detroit, les Vikes ont tout de même réussi à se détacher tranquillement pas vite de leurs adversaires. Un placement en milieu de 3e quart a fait 17-10 et les Mauves n'ont jamais regardé derrière eux. Adrian Peterson a marqué sur une longue course de 80 v et à 24-10 on pouvait fermer les livres. Les Vikes (1-2) sauvent leur saison in extremis après deux défaites pénibles. Ils peuvent continuer à espérer. Les Lions tombent à 0-3 et on sait maintenant que la saison 2010 en sera une de développement et d'amélioration légère. C'est peut-être mieux ainsi. Contre une défensive digne de ce nom, Calvin Johnson et Jahvid Best ont été bien discrets.
Bengals 20, Panthers 7: il fallait s'y attendre, les débuts de Jimmy Clausen furent pénibles. Le jeune blanc-bec a peiné à compléter la moindre passe contre la tenace défensive des Bengals (16/33, 188 v, 1 INT). L'attaque tigrée ne faisait cependant pas grand chose et les Panthers ont quand même réussi à rendre le match un tant soit peu serré avec un touché de Jonathan Stewart au milieu du 3e. C'était 10-7 à ce moment et tout était possible. Les Bengals ont cependant a accentué leur avance avec un long placement et une passe de touché de Carson Palmer à Cedric Benson. Les Panthers n'avaient évidemment pas les munitions pour répondre. Les Tigrés passent à 2-1 et continuent à gagner avec leur défensive mais il faudra bien que l'attaque aérienne se réveille à un moment donné. On a de sérieux doutes sur Palmer (19/37, 195 v, 1 TD, 2 INT), il a l'air fini. On ne devrait plus vous parler des Panthers très souvent d'ici la fin de la saison.
Cowboys 27, Texans 13: on s'attendait à un match explosif dans cette Bataille du Texas mais la défensive des Cowboys a muselé les Texans de façon exemplaire. Menant 10-3, les Boys ont repris le ballon à leur ligne de 10 suite à une interception avec 5 minutes à faire au 3e et ils ont remonté le terrain en 7 jeux pour ajouter à leur avance, Romo a rejoignant Roy Williams sur 11 v pour le touché. On a vu le Romo des beaux jours sur ce drive. Ce n'est pas la première fois que les Cowboys de Wade Phillips se retrouvent acculés au pied du mur et qu'ils savent se relever. Ils ont vraiment bien joué dans ce match et on peut présumer qu'ils sont réveillés. Quant aux Texans (1-), on constate qu'ils en ont encore à apprendre pour devenir de vrais winners.
Steelers 38, Bucs 13: sans surprise, la balloune des Bucs s'est dégonflée de belle façon contre les Steelers. La défensive du Tampa a mal paru à tous les points de vue, autant contre la course que contre la passe. Excellent match pour Rashard Mendenhall, 143 v en 19 courses avec 1 TD. À 3-0, les Steelers sont en feu. Ils affrontent les Ravens la semaine prochaine, ça promet.
Falcons 27, Saints 24 (OT): oh boy, la grosse victoire pour les Falcons. Venir voler un match au Superdome contre les grands champions, ça donne de la confiance. Les équipes se sont échangées placements et touchés de façon régulière jusqu'à ce que Matt Ryan rejoigne Roddy White sur 22 v avec neuf minutes à faire au dernier quart. C'était 24-21 pour l'Atlanta jusqu'à ce que les Saints créent l'égalité avec un placement en toute fin de match. En prolongation, Garrett Hartley, si fiable en 2009, a raté un placement de 29 v qui aurait donné la victoire au N'Arwlins. Matt Bryant a finalement donné la victoire aux Falcons avec un placement de 46 v, tentative rendue plus difficile par un faux départ très inopportun. On donne le Weedeater à Michael Turner qui a couru 30 fois (!!!) pour 100 v et un touché. Il a permis aux Falcons de contrôler le tempo du match.
Amusez-vous bien avec les matches de 16h, on vous revient cette nuit avec la deuxième batch de conclusions.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines