Magazine Environnement

Cordonnier - un métier d'avenir

Publié le 31 décembre 2007 par Quotidiendurable

Gravure Daniel Chatry
Je viens de déposer mes chaussures chez le cordonnier.
On pourrait dire qu'elle sont mortes....
il y a des cailloux qui rentrent dans les trous de la semelle exterieure et la semelle intérieure ressemble un peu à Dien Bien Phu début mai 54.
Pour environ 1/3 du prix de mes pompes, je vais repartir pour facile un an ou deux. Elles vont être comme neuves.
J'ai vérifié la règle des 1/3, pas obligé d'acheter des chaussures chères pour les faire réparer. J'ai gardé des chaussures que j'avais acheté 40 euros pendant 4 ans à coup de 15 euros chez le coordonnier. Là, c'est la réparation qui va me couter 40 euros, mais ce sont des chaussures mais j'attend un travail plus soigné.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Quotidiendurable 2242 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte