Magazine

Zombie island

Publié le 27 septembre 2010 par Homelaet

Zombie Island
Zombie Story, tome 1

zombie_island
Résumé : A la suite d'une catastrophe mondiale les pays les plus développés sont envahis par des hordes de zombies cannibales. Seules quelques enclaves subsistent, en Somalie notamment. A la recherche d'un remède au virus, un groupe d'adolescentes surarmées, menées par un vétéran, se rend à New York. tous se croient préparés au pire. Mais dans l'île de Manhattan en ruine, ils vont bientôt découvrir que la non-mort est loin d'être le destin le plus terrifiant...

Extrait : « Sur l’île, je voyais des centaines de personnes, des centaines. Elles nous faisaient des signes, leurs bras bougeaient avec raideur comme dans un film muet. Les gens se bousculaient entre eux vers le parapet, pour s’approcher de nous. Comme le chalutier tanguait plus près, je vis qu’ils rampaient les uns sur les autres dans leur désir éperdu de nous toucher, de monter à bord.
Je pensai qu’ils se portaient peut-être bien, qu’ils étaient peut-être venus sur Liberty Island pour se réfugier et être en sécurité, et qu’ils nous attendaient, espérant être secourus, puis je sentis leur odeur et je compris qu’ils n’allaient pas bien du tout. Donnez-moi vos déchets fatigués, vos pauvres déchets pitoyables, répétait à maintes reprises mon cerveau, comme un mantra. Mon cerveau ne s’arrêtait pas. Donnez-moi vos masses entassées. Des masses entassées avides de respirer.
L’un d’eux bascula par-dessus le parapet, peut-être poussé par la foule houleuse derrière lui. C’était une femme avec un ciré rouge vif, les cheveux emmêlés et collés sur un côté de sa tête. Elle tenta éperdument de nager comme les chiens vers le chalutier, mais elle était gênée parce qu’elle levait continuellement les bras, tendait une main bleuâtre pour essayer de nous agripper. Elle nous voulait tellement. Elle voulait nous atteindre, nous toucher.
Donnez-moi vos restes fatigués, tellement fatigués. Je ne supportais pas cela, ignorant ce que j’avais pensé être en mesure d’accomplir en venant ici. J’étais incapable d’en regarder une autre. Une autre personne morte qui cherchait à agripper mon visage. »

L'avis de Dazboness : Avant de se consacrer à une saga vampirique gore, David Wellington a commencé sa carrière avec une œuvre tournée vers les zombies, les morts-vivants lents et infatigables du cinéma d’horreur, figures incontournables de l’œuvre de cinéastes tel que Romero. Ce premier volume de sa trilogie Zombie Story a été à la base rédigé pour une publication en épisode sur Internet. Le succès aidant, l’auteur nous a donc livré une saga puis une autre…

Dans le cas de ce premier volume, l’auteur découpe son récit en deux visions : l’une à la première personne (Dekalb qui raconte son expédition), l’autre à la troisième personne (quelqu’un explique tout ce que Gary a pensé et vécu). Le premier est vivant, le deuxième est un zombie, tous deux fermement accrochés à l’idée de rester en vie à tout prix, ne pas mourir, ne pas disparaître.

Ainsi donc, l’on ne prend jamais le temps de véritablement s’ennuyer des aventures de l’un que l’on passe au récit de l’autre, faisant un parallèle troublant entre les désirs, les peurs de ces deux protagonistes et leurs rapports à l’humain ou au zombie lambda. Car la force de cette histoire, c’est de donner une profondeur, une humanité à certains de ces zombies, nous faisant nous poser la question de la véritable frontière entre humain et monstres (parmi les vivants comme les morts).

Je ne dévoilerai pas plus l’intrigue, mais sachez qu’elle est bien menée et mêle science, mysticisme, croyances pour donner naissance à une véritable originalité dans le traitement du sujet Zombie.

Auteur : David Wellington
Editeur : Milady Edition
Prix : 7 euros
Nombre de pages : 413 pages
Volume suivant : Zombie Nation

Sommaire des livres critiqués


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Homelaet 129 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte