Magazine

Impolie pique, politique ou acte manqué…

Publié le 16 décembre 2007 par Claude Grillet

L’inauguration d’Urbanisme II - le retour de la revanche*, a permis à Jean-François D, maire adjoint chargé des grands projets à Cluny, de s’exprimer pendant une dizaine de minutes sur le Pôle hippique national de Cluny. Sous le regard médusé de Jean-Luc FONTERAY, Conseiller général du canton, il n’a pas réussi à prononcer une seule fois, les mots Conseil Général de Saône et Loire, pourtant maître d’oeuvre du projet, depuis que la ville de Cluny lui a transmis le témoin, consciente de ses limites, en particulier  financières…

Quand en 2003, nous avons fait le choix, à l’unanimité, de confier au Conseil général  la destinée de notre Pôle hippique, la municipalité n’imaginait pas que la majorité départementale allait changer. Minoritaires à l’époque, les élus de gauche s’étaient, me semble-t-il, opposés à ce transfert de maîtrise d’oeuvre, au motif que cette activité ne figurait pas au nombre des compétences obligatoires du Conseil Général.

Devenus majoritaires, les élus de gauche n’ont pas souhaité - et c’est heureux pour nous - mettre à mal un projet dont Jean-Luc FONTERAY a su montrer l’intérêt en terme d’aménagement et de développement du territoire. Compte tenu de l’engagement financier du département, je pense que nos élus municipaux s’honoreraient à apprendre à prononcer sans douleur ni aigreur et distinctement les mots “Conseil Général”. La démocratie s’enrichit quand ses représentants apprennent à reconnaître - à défaut d’être reconnaissants - les mérites de leurs adversaires ou plus modestement, quand ils respectent les règles les plus élémentaires de la courtoisie républicaine. Ne dit-on pas qu’il faut rendre à César ce qui lui appartient ?

Je profite de l’occasion pour rappeler à nos élus que le pôle hippique national de Cluny, depuis le 22 septembre 2007,  s’appelle “Equivallée Cluny“.

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

* Le projet architectural et urbanistique de Frédéric D, architecte des Monuments Historiques a suscité, au sein de l’équipe municipale, l’expression de  deux projets de développement urbain très différents, qui ont fait l’objet de deux présentations publiques distinctes et de deux inaugurations ;-) En cette période électorale, on peut supposer que deux inaugurations valent mieux qu’une ! Mais il faut bien dire que pour la plupart des gens, cette double présentation a  donné une impression de confusion et d’incohérence. On a eu le sentiment que la première exposition, à l’initiative de Cluny Culture, se posait comme une alternative à la seconde… On ne saurait réduire le débat à une opposition entre culture vivante et conservation et mise en valeur du site. Certaines positions et propositions ont été caricaturées à dessein. C’est dommage.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Claude Grillet 10 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog