Magazine Poésie

Proportions (Paul Eluard)

Par Arbrealettres
Proportions (Paul Eluard)


Si le ciel vide s’agrandissait
Cet arbre solitaire
Disparaîtrait.

(Paul Eluard)

Illustration



Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • Tout est en mouvement (Paul Eluard)

    Tout mouvement (Paul Eluard)

    Les flots de la rivière La croissance du ciel Le vent la feuille et l’aile Le regard la parole Et le fait que je t’aime Tout est en mouvement (Paul Eluard)... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Je t’ai vue (Paul Eluard)

    t’ai (Paul Eluard)

    J’ai regardé devant moi Dans la foule je t’ai vue Parmi les blés je t’ai vue Sous un arbre je t’ai vue Au bout de tous mes voyages Au fond de tous mes... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Dormeuse (Paul Eluard)

    Dormeuse (Paul Eluard)

    Dormeuse Qu’il fasse un voyage, Aux bras d’un nuage, Et laissez-le, s’il lui plaît, Boire à mes ruisseaux de lait! (Paul Eluard) Illustration: Pierre-Auguste Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Je finirai par me retrouver (Paul Eluard)

    finirai retrouver (Paul Eluard)

    À chanter les plages humaines Pour toi la vivante que j’aime Et pour tous ceux que nous aimons Qui n’ont envie que de s’aimer Je finirai bien par barrer la rout... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Il est extrêmement touchant (Paul Eluard)

    extrêmement touchant (Paul Eluard)

    Il est extrêmement touchant De ne pas savoir s’exprimer D’être trop évidemment responsable Des erreurs d’un inconnu Qui parle une langue étrangère D’être au jou... Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Tendrement (Paul Eluard)

    Tendrement (Paul Eluard)

    Une feuille qui se déplie Un sourire qui continue Mes yeux mes doigts Notre jeunesse tendrement Fait naître l’aurore sur terre. Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE
  • Repos d’été (Paul Eluard)

    Repos d’été (Paul Eluard)

    Allongé sur le lit le soleil me fait grâce Je garde encore la tendresse de la nuit. Le contact sans fin de la nuit Dans les îles chaudes du coeur (Paul Eluard) Lire la suite

    Par  Arbrealettres
    POÉSIE

A propos de l’auteur


Arbrealettres 2788 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine