Magazine

Element

Publié le 29 décembre 2007 par Chrisos

Element, bar, restaurant, club.
Quartier Monot, rue St Joseph (à l’intersection entre une parallèle située entre la rue Monot et la route de Damas et une perpendiculaire, pas loin de Yabani), Beyrouth, Liban.
Tél. : +961 (0)1338 700 ou +961 (0)3 722 800.

Element, un gros bloc de béton brut posé dans la nuit beyrouthine. Quasiment pas d’ouverture sur l’extérieur. Une grande salle, avec la cabine DJ au fond à droite, en hauteur, un long bar, et la recette classique des bars/restos/boites au Liban : pas vraiment de dance floor, on danse sur les tables ou les canapés une fois les tables débarrassées, on reste entre gens de sa table. Si vous n’avez pas de table, c’est dommage, il faudra trouver un peu de place entre les tables, au bar, ou dans le passage. Un vieux dossier de presse ici, repris un peu partout… Pas de photos, il fait sombre, je n’ai pas de flash…

Je ne suis pas fan de ces adresses au Liban (Metis, BO 18 classic, Crystal) où l’on est en général serré, où l’on mange mal pour le prix payé, et où il y a une faune de compatriotes connards et branleurs venus dépensé l’argent de papa… Pour l’Element, c’est différent, un peu irrationnel et affectif, mais s’il y a bien un endroit où je retourne avec plaisir à Beyrouth, le soir, depuis 2004, c’est bien à cette adresse! D’une part parce que j’aime bien l’endroit et la déco minimaliste sobre et confortable, d’autre part parce qu’ils servent une bonne cuisine franco-fusion (tartares, thon en sashimis, beignets de crevettes, salades, pâtes, cheesecake), et enfin parce que la faune est moins débile qu’ailleurs et surtout parce que la programmation musicale (mélange de remix de tubes pop/rock + electro) est plus correcte dans l’absolu, et extra pour Beyrouth (attention, les French Nights sont toujours d’actualité, quelle horreur!).

Début de soirée vers 22h15 (moins de circulation que la veille), Stoli Gold + Red bull, avec Louis, Wissam, puis Jo, Roland, Jules, Manal et d’autres de leurs amis. Une bonne salade de thon en sashimi (~25.000LL, de mémoire), puis un cheesecake partagé avec Louis. Vers minuit, on débarrasse la grande table haute et carrée (une quinzaine de chaise hautes + banquette), on ne garde que les bouteilles, sauts à glaces et verres, et c’est parti. Vue plongeante sur la salle, laser, enchainements, I like it!

Dommage que mon retour en voiture et que ma dernière soirée se soient très très mal terminés : vous connaissez GTA? il m’est arrivé un truc que je croyais ne pouvoir faire que sur console (choc latéral à droite, pneu arrière à plat, pneu avant complètement déchiqueté). Nervous Belzunce breakdown, heureusement que la cavalerie est vite arrivée (merci!). Dommages matériels seulement, heureusement, mais une sacrée frayeur.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog