Magazine Bien-être

37 %

Publié le 28 septembre 2010 par Jemesensbien

L’équilibre alimentaire des étudiants.

Les étudiants ont un mode de vie spécifique qui influence leur consommation alimentaire. Un emploi du temps universitaire surchargé et le manque de moyens financiers sont 37 %les principales causes que les étudiants eux-mêmes invoquent pour justifier les déséquilibres observés.
Ils sont tout d’abord plus nombreux à sauter des repas que le reste de la population : 37% des 18-24 ans sautent au moins un repas par semaine, contre seulement 4% chez les sujets âgés de 65 ans et plus, selon une étude CREDOC (Étude Comportements et Consommations Alimentaires en France, 2007). Parallèlement, ils sont davantage enclins au grignotage : 95% déclarent ainsi grignoter régulièrement, selon une enquête CSA/USEM (La Santé des Étudiants, mai 2009).

Le pain, un minimum à consommer
L’équilibre alimentaire s’appuie sur différents éléments essentiels : une alimentation quotidienne structurée en 3 ou 4 repas, des apports équilibrés en nutriments et une activité physique régulière. Riche en glucides complexes, source de protéines végétales et de fibres, pauvre en lipides, le pain occupe une place essentielle dans cet équilibre alimentaire. Le pain contribue à la structuration des repas et participe ainsi aux apports énergétiques nécessaires à l’organisme pour la journée.
Or, la consommation de pain des 20-24 ans atteint 100g par jour. Un

37 % des 18-24 ans sautent au moins
un repas par semaine !

chiffre bien loin des recommandations nutritionnelles de 260 g (et 250 g de féculents) pour les filles et de 300 g (et 300g de féculents) pour les garçons, ANC (Apports Nutritionnels Conseillés) recommandés pour couvrir ses besoins et définis par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments (AFSSA).

L’avis du Dr Marlène Galantier
« La praticité tient une place croissante dans l’alimentation des adolescents. Ils privilégient des déjeuners rapides souvent déséquilibrés, riches en matières grasses et sucres simples ou trop légers. Il est important de rappeler que l’on peut déjeuner rapidement et équilibré. Pour un déjeuner rapide, je recommande donc de privilégier les sandwichs « maison » dont la composition nutritionnelle constitue une base équilibrée. Composé d’un aliment protéiné (jambon, poulet, thon…) de crudités et d’un produit laitier accompagné d’un fruit, il peut constituer un déjeuner intéressant d’un point de vue nutritionnel et permet d’éviter de grignoter dans l’après-midi. »

C’est vrai le « bon » pain c’est trop bon et le « bon » sandwich plus encore, même pris à la va-vite !
Lire également La cuisine de l’étudiant, avec une BD pour le mettre en appétit.

Source : L’Observatoire du Pain, 2010

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Jemesensbien 8378 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine