Magazine Info Locale

François Loncle : « jamais l'image de la France n'a été autant dégradée sur le plan international »

Publié le 28 septembre 2010 par Gezale
François Loncle : « jamais l'image de la France n'a été autant dégradée sur le plan international »François Loncle est accueilli au Bundestag à Berlin par un membre du SPD. (photo JCH)
La section de Louviers du Parti socialiste a de la chance. Elle possède, parmi ses membres, l'ancien président de la commission des affaires étrangères de l'Assemblée nationale et l'un des co-auteurs du texte consacré à l'international qui sera bientôt soumis au vote des militants socialistes.
Ainsi, François Loncle a planché, ce lundi, devant notre section lovérienne pour lui présenter la synthèse du numéro spécial de l'hebdo intitulée « la nouvelle donne internationale et européenne. » En introduction, le député de Louviers a souligné que depuis novembre 1989, date de la chute du mur de Berlin, aucun document réservé à la politique internationale n'avait été édité par le PS. Martine Aubry a tenu, avec juste raison, à consacrer une convention nationale à se sujet très important puisque la mondialisation lie évidemment politiques intérieure et extérieure.
Jamais, assure François Loncle, l'image de la France n'a été aussi dégradée, jamais son rôle n'a été autant critiqué. Le responsable en est Nicolas Sarkozy. Les cinq présidents de la 5e République avant lui — de Gaulle, Pompidou, Giscard, Chirac et Mitterrand — quelle que soit leur couleur, avaient réussi à conserver à la France une certaine influence sur le cours de la politique mondiale. Patrie des droits de l'homme, notre pays était écouté et respecté.
Il n'est qu'à lire la presse internationale aujourd'hui pour se rendre compte des dégâts commis par l'actuel président et son entourage (MM. Guéant, Levitte) alors même que le ministre Kouchner n'est qu'un ministre d'opérette. Si la Gauche gagne en 2012, il lui faudra entreprendre un travail profond de reconquête de crédibilité et d'équilibre. « Bien sûr, affirme François Loncle, notre difficulté à surmonter le dilemme droits de l'homme et real-politique n'est pas une mince affaire. Notre texte ne l'élude pas. »
D'ici 2012 les points chauds seront-ils identiques à ceux de 2010 : la résolution du conflit israélo-palestinien (dans lequel l'Europe est absente) la guerre d'Afghanistan (le PS préconise un retrait des troupes françaises) l'Iran et la prolifération nucléaire…sans oublier la guerre des grands lacs et sans omettre l'influence grandissante de la Chine, du Brésil, de l'Inde…
L'élargissement de l'Europe à la Turquie interroge de nombreux socialistes. Certains sont hostiles à voir ce pays adhérer à l'Union européenne, d'autres, au contraire, considèrent que cette grande nation a sa place dans l'Europe et qu'il est géopolitiquement important de l'arrimer aux démocraties occidentales : « Depuis 1945, constate François Loncle, la guerre a été absente de l'Europe unie. » C'est d'ailleurs l'apport essentiel de la construction européenne due, pendant longtemps, à l'axe franco-allemand si malmené par notre président.
Il y avait un autre sujet à l'ordre du jour de la section PS : les cantonales dans le canton nord de Louviers en mars 2011. Nous avons appris, sans surprise, que Leslie Cléret (conseillère générale sortante) était la seule candidate à la candidature et que par conséquent, elle aura 100 % de chances d'être désignée pour conserver ce siège à la Gauche et conforter la majorité de Jean-Louis Destans. Nous y reviendrons prochainement. Mais déjà, on peut affirmer que les ragots propagés sur certains blogs n'avaient aucun fondement. Ce qui n'est pas pour nous surprendre.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Gezale 7309 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine