Magazine High tech

Test de Ancient Trader

Publié le 28 septembre 2010 par Cyberstratege
Ancient Trader est un de ces jeux qui reprend des concepts de gameplay que l’on pensait oubliés depuis la fin des années 90. Mêlant quelques éléments de jeu d’aventure et de commerce, il propose d’offrir à petit prix un plaisir de jeu délibérément limité, mais original dans le contexte actuel. Des graphismes originaux et soignés Le but du jeu est simple, il faut trouver et acheter trois artéfacts cachés dans les différents ports présents sur la carte. Ceux-ci permettent de localiser un monstre gigantesque qu’il faudra battre avec son navire. Des buts alternatifs sont quelques fois possibles (accumulation de richesse par exemple), mais sans que le jeu s’en trouve fondamentalement chamboulé. Les trois artéfacts sont réunis, le gardien séculaire est visible au milieu de la carte et prêt à être combattu Quelles sont donc les possibilités du joueur? D’une part, il peut commercer entre les différents ports. Les prix sont fixes pour les trois marchandises (thé, épices, fruits) disponibles. C’est une option assez utile pour obtenir de l’argent, mais très risquée si on axe toute sa stratégie dessus. Le commerce: lucratif mais chronophage L’argent est un des points centraux du jeu. Il sert à améliorer son vaisseau, tant sa vitesse que sa capacité d’emport, et surtout, ses armes. Il faut aussi acheter les artefacts quand on a trouvé les ports dans lesquels ils se cachent, et ceux-ci deviennent beaucoup plus chers une fois qu’un autre joueur en a fait l’acquisition précédemment. Le gardien séculaire ne peut être vaincu sans avoir amélioré toutes ses armes à un niveau élevé Le système de combat est rudimentaire et fonctionne d’après le principe pierre/papiers/ciseaux. Une bonne combinaison (canons contre armes blanches par exemple) donne un bonus de +2 à la valeur initiale de la carte. À force égale, le combat se décide d’après ce principe. Contre un vaisseau surarmé, un vaisseau moins avancé n’a par contre aucune chance. Ces sirènes sont plus fortes que le vaisseau les attaquant, mais peuvent être battues grâce au système de bonus On peut combattre les autres joueurs pour leur voler de l’argent, ou encore les divers monstres qui peuplent la carte. Ces derniers rapportent de l’argent quand ils sont vaincus, mais dérobent une partie du cargo s’ils gagnent. Rajoutons qu’il y a des missions à remplir (en général délivrer un colis vers un autre port), un mode multijoueur mais en hotseat uniquement (les joueurs jouent leurs tours sur le même PC), aucune sauvegarde possible, et voilà le jeu décrit dans sa totalité. Il y a une série de cartes réparties par niveau de difficulté, la plupart se finissent en 10 à 30 minutes. Une fois quelques principes assimilés, la plupart des scénarios ne sont pas bien difficiles à terminer. Un générateur de cartes aléatoires est intégré au jeu, la rejouabilité ne s’en trouve pour autant pas vraiment améliorée, Ancient Trader ayant la fâcheuse tendance à se montrer répétitif après quelques parties. Un jeu mi-aventure, mi-commerce, teinté de stratégie Au final, un jeu à la durée de vie très courte, plutôt sympathique mais sans excès. Les mécanismes du jeu sont simples, les graphismes sont très typés et collent bien à l’ambiance du jeu. Le petit prix du jeu (10€) est acceptable. Un achat potentiel, surtout pour les débutants du genre. *** *** Fiche technique Genre: jeu d’arcade et de commerce Sortie: août 2010 Studio – Éditeur: 4kids games – Layernet Prix: 9,95 € sur GamersGate Site officiel: www.ancienttrader.com Configuration requise: 1 Go RAM, Intel Core 2 Duo 1,6 Ghz, 200 Mo d’espace disque, carte graphique compatible DirectX 9 à 512 Mo + Prise en main rapide Graphismes soignés Gameplay rare de nos jours Jeu équilibré Tous publics - Durée de vie très courte Répétitif à la longue (rejouabilité limitée) Multijoueur uniquement en hotseat VN:F [1.9.7_1111]

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyberstratege 158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte