Magazine Médias

Chuck – Episode 4.02

Publié le 28 septembre 2010 par Speedu
. / Chuck versus the suitcase
Saison 4, Episode 2
Diffusion vo : NBC – 27 septembre 2010
Chuck – Episode 4.02 Chuck – Episode 4.02 Chuck – Episode 4.02
Chuck – Episode 4.02 Chuck – Episode 4.02 Chuck – Episode 4.02
Chuck s’envole pour la Fashion week de Milan afin d’arrêter la transaction de balles intelligentes.

Des top models, un catfight, Hulk, Captain Awesome nu, Jeff nu, Casey qui grogne, Sarah en sous vêtements, Karolina Kurkova nue, ta mère en slip kangourou, … Que demandez de plus ? Je crois que là, ma review est faite et je peux remballer, Chuck a tout mis ce qu’il fallait pour scorer un perfect. Sérieusement, vous vouliez quoi d’autre ? Qu’un agent de la CIA dégomme à 30 pieds Lester ? Oui certes, comme tout le monde. Mais à part ça ? Je ne vois pas ce qu’on pouvait demander de plus à cet épisode.
Même Ellie est bien dans cet épisode et illustre mieux les difficultés de concilier l’individualisme dans un couple que Chuck et Sarah et leur histoire de valises à défaire. Parce que sérieusement, ce n’est pas trop l’aspect « être prêt à repartir à tout moment » qui aurait dû être mis en avant mais le fit que Chuck veut qu’ils s’installent dans sa chambre de gamin avec les décorations d’époque et le célèbre poster Tron en autres qu’on voit depuis le début de la série. Il y a quand même mieux à l’approche de la trentaine avec 3 salaires à eux deux (agent secret, agent secret et employé Buy More). Tiens d’ailleurs, elle pourrait arrêter de faire sa feignasse Sarah et reprendre un job pour exciter les ados en manque de sucre. A moins qu’elle soit toujours employé du Orange Orange mais ça n’aurait pas de sens vu que le QG est maintenant au Buy More. Mais je m’égare un peu. Je disais donc qu’avec tout le fric qu’ils se font, ils pourraient se payer un vrai appart plutôt que de squatter chez les Woodcomb dans la chambre d’ado de Chuck.
Coté mission, on a encore du défilé de guest avec Karolina Kurkova, top model de son état qui n’est pas l’actrice du siècle mais qui délivre ses scènes honorablement. Elles ne resteront pas comme la meilleure prestation de la série mais ça se laisse regarder sans peine même si on voit bien qu’elle a là un de ses rares rôles (on a pu la voir aussi dans GI Joe dans le rôle de Cover Girl.)
Et son garde du corps n’est autre que Lou Ferrigno, alias Hulk dans l’incroyable série des années 80 consacré au géant vert. Il jouait le géant vert mais pas son alter égo humain Bruce Banner. Il est pile poil à sa place et je dois dire que le coup de la gifle avec Chuck était très drôle.
Donc pour la mission, c’était du simple puisqu’il fallait récupérer les balles intelligentes, c’est à dire qui visent un ADN spécifique. Puis les puces de contrôle de ces balles, le tout auprès d’un top model agent ennemi lors de la fashion week de Milan. C’était du très classique mais très efficace. C’était parfaitement rythmé et avec de bonnes touches d’humour comme il fallait. Bref, de l’efficace plaisant à suivre. En plus, elle gérait bien une seconde lecture sur les ajustements et l’acceptation des manies de l’autre dans un couple.
Mais tout n’était pas rose non plus. La série s’oriente vers un énième reset à tous les plans. Commençons par le buy more qui récupère donc Jeff et Lester parce qu’un magasin où on est servi efficacement, c’est trop louche. On récupère aussi le gros, le mouton et les autres figurants récurrents au passage. Je suis partagé parce qu’ils peuvent nous offrir de bonnes choses mais globalement, ils ne me manquaient pas du tout. J’espère qu’ils vont conserver quelques agents, notamment le grand black qui peut amener de bonnes choses. Surtout si il tue en silence Lester l’insupportable.
la fin de l’épisode nous amène aussi vers une forme de reset du couple Chuck / Sarah puisqu’il commence à envisager l’avenir et cela lui fait peur à notre petite Sarah qui ne veut pas se retrouver avec la bague au doigt et le mioche dans le « fourneau ». Voilà, on réamène de la tension séparatrice de merde alors que ça fonctionnait bien jusque là avec les petites disputes et petits accros sur les ajustements de chacun nécessaires dans un couple. Mais non, il faut les remettre une énième fois au bord de la rupture alors que c’était un des rares couples de séries qui avait su franchir le cap de la mise ensemble sans détruire la série. Grrrrrr
Bref, 8/10

Grosse éclate devant cet épisode mais malheureusement la fin prend un mauvais chemin avec le retour au statut quo au Buy More et le couple qui semble se réorienter vers la séparation.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Speedu 365 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte