Magazine

Passer le réveillon demande un minimum de préparation…

Publié le 31 décembre 2007 par Fred Desbordes

Posté par fdesbordes dans : dans la peau d'une blonde , trackback

Passer le réveillon demande un minimum de préparation…

Il est d'usage, quand on dîne lors d'un réveillon avec une bonne centaine d'inconnu(e)s , de s'habiller pour l'occasion. Sachant que le menu n'est pas composé de Big Mac et soda à volonté autour de la Xbox mais plutôt de foie gras et champagne dans un restaurant, il m'a semblé de bon ton de faire un effort sur ma tenue vestimentaire. Mais c'est le genre de boîte de Pandore que je devrait me garder d'ouvrir tant ma tenue pour ce réveillon m'a posé problème.

En effet, c'est dans ces moments là que je suis terriblement " fille " (et blonde ??). Comme je ne pouvais pas troquer mon éternel jean contre une robe décolleté (j'ai tout de même mes limites) il était AB-SO-LU-MENT nécessaire que je me fringue un peu plus. Un top plongeant ? Une chemise ouverte ? Et puis quelle ceinture parmis la bonne dizaine qui campe chez moi ? Quelle harmonie de ton ? Oser la couleur ? S'en tenir à un bon basic casual chic ? (Je n'ai pas testé " la blonde attitude " pour des prunes cette année, il m'en reste quelques souvenirs). Et les chaussures ? Mon dieu les chaussures ... Comment choisir parmis ma quarantaine de paire ? Des Sneackers chic ? Des boots ? Noir ? Blanc ? Bleu azur ? Marron chocolat ? à scratch ? avec lacet ?

A 2H du matin dimanche, je rendais l'âme et ma penderie avec, il fallait bien que je rende à l'évidence : J'allais être obligé de faire du shopping un 31 décembre...

Il faut le noter chers blogonautes, même si j'adore m'habiller, je déteste faire les magasins. J'ai plus l'habitude de tout acheter sur Internet; pratique, bonnes affaires et pas d'attente en cabine d'essayage. Mais à 12H de l'heure H, inutile de chercher un site qui vous livre dans la demi-heure (sauf si votre compte en banque culmine à au moins 6 chiffres et que vous habitez Paris) parce qu'une fringue ce n'est tout de même pas une pizza royale.

3H dans le froid à me taper tous les magasins de vêtements et je gambergeais toujours sur ma tenue. Et puis là, soudain devant moi, cette sublime paire de boots à la fois chic et décontractée, qui attendait dans la vitrine. J'étais comme en transe, hypnotisée par ses renforts arrières cloutés à l'ancienne, ce cuir vieilli, cette bande de pneu sur le dessus, ces talons absents (je déteste les talons).

Brusquement je me sentais renaître, heureuse d'avoir couru partout et d'être passée devant THE vitrine.

Voilà, je suis enfin habillée. Je vais maintenant passer à un ravalement de façade complet histoire d'être présentable pour la bise de minuit.

Bonne année à vous les bloggueurs !!!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fred Desbordes 190 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte