Magazine

Revue de presse wikipédienne, première !

Publié le 28 septembre 2010 par Pierrotlechroniqueur

Comme je l'avais promis sur Twitter la semaine dernière, déclenchant un enthousiasme général délirant et même obscène (comprendre : les approbations polies de Darkoneko et de Pymouss), j'inaugure une nouvelle rubrique (que j'essaierai régulièrement de renouveler) : la revue de presse wikipédienne. Le concept est très simple, il s'agit de sélectionner certains articles de presse (oui je sais, c'est incroyable pour une revue de presse. Je suis follement original, n'est-ce pas ?) traitant de Wikipédia, des autres projets, de la Foundation, de Wikimédia France... et, si j'en ai envie et si c'est intéressant, d'apporter quelques commentaires. Bon pour ma première, je suis servi en matière, grâce au million bien sûr.

Quelques remarques générales d'abord. 

  1. Ces revues de presse n'auront pas pour but de systématiquement dénigrer les médias sur le thème "les journalistes ne comprennent rien à Wikipédia, ils racontent n'importe quoi". Non, je laisse ça au Bistro. Ce qui ne signifie pas pour autant que je ne ferai aucune critique négative, comme va le montrer le présent billet.
  2. Elles ne visent pas non plus l'exhaustivité. Je l'ai dit, il s'agit de ma sélection et je n'ai pas envie de relever le moindre article parlant, ne serait-ce qu'au détour d'une phrase, de Wikipédia. 
  3. Dans la mesure du possible, il s'agira d'articles présents sur Internet (question d'accessibilité) voire même de blogs. Mais il n'est pas exclu que de temps en temps, je commente un article de presse papier.

Sur ce, let's go !

Le grand moment de la semaine sur Wikipédia, c'est, comme vous le savez à moins d'être parti sur Mars ou pire en wikibreak, le million, et la presse en a parlé. L'Agence France Presse (AFP) annonce l'événement et en profite pour rappeler que l'encyclopédie collective en ligne est le dixième site le plus consulté au monde, tous pays confondus. Le site de la RTBF salue également le million, et précise que 300 000 contributeurs auraient amélioré la version francophone de Wikipédia depuis 2001, puis conclut sur le "joli coup de pub" en faveur de Louis Babel, le journaliste n'ayant apparemment pas relevé que le "bon vieux Louis" est mort depuis 1912. Le jour même du million, Thierry Caro annonçait l'imminence de l'événement sur Zinfos974.com (un site d'infos sur l'île de la Réunion. Notez que le "blog de Pierrot" mis en lien n'a rien à voir avec moi

Revue de presse wikipédienne, première !
) et en profitait pour se féliciter du nombre et de la qualité des articles consacrés à ce département d'outre-mer, ainsi que de l'intérêt qu'ils suscitent.

Actualitte.com a relevé hier l'annonce, par la Wikimedia Foundation, de l'ouverture prévue en 2011 d'un bureau à Bombay dans le but d'accentuer le développement wikimédien en Inde. Sachant que la multiplicité dans ce pays des dialectes rend extrêmement délicat le développement d'un wiki là-bas. La Foundation s'est donc fixé pour objectif d'essayer de favoriser le développement de Wikipédias dans les dix langues les plus utilisées de cet État, selon Barry Newstead, responsable développement. À noter que la distinction entre la Foundation et Wikipédia (et sa communauté) apparaît distinctement dans cet article. Ce n'est pas toujours le cas...

Ainsi, Le Figaro rapporte l'oracle de Dieu aujourd'hui, qui s'en est vertement pris à WikiLeaks et à son fondateur Julian Assange coupables, paraît-il, d'avoir mis en danger la vie d'innocents Afghans en publiant en juillet dernier de nombreux documents confidentiels sur la guerre menée par l'OTAN en Afghanistan. Selon Saint Jimbo, il est "irresponsable de publier absolument tout" sans discernement ni précautions et sans se soucier des conséquences. Aussi le Guide Spirituel souhaite-t-il marquer ses "distances" avec WikiLeaks, déplorant le préfixe "wiki" ici bien mal utilisé selon lui. Ma foi, Jimbo peut dire ce qu'il veut, il a ses opinions et les partage. Le problème est que ses déclarations ne sont pas perçues comme telles, comme le montre le titre génial retenu par le Figaro : "Wikipédia critique WikiLeaks". Et voici donc toute la communauté wikipédienne engagée par ces critiques walesiennes par  le biais d'une splendide assimilation qui, franchement, me laisse pantois. J'avais l'habitude des confusions entre la Foundation et Wikipédia, ou encore entre Wikimédia France et Wikipédia. Mais là, faire de Jimbo l'incarnation humaine de l'encyclopédie, c'est très fort.

Un grand merci donc à La Dépêche qui informe ses lecteurs de la signature la semaine dernière, et c'est une première dans le genre, d'un partenariat entre la ville de Toulouse et l'association Wikimédia France (et non "avec Wikipédia" comme on a pu le lire ici, par exemple...), justement décrite comme "assur[ant] la promotion de l'encyclopédie gratuite bien connue Wikipédia". Des photographies libres de droit seront ainsi disponibles pour Commons, grâce au Muséum de Toulouse et aux archives de la ville.

Voilà pour cette semaine. Je tâcherai de renouveler l'exercice régulièrement, si possible à un rythme hebdomadaire.

Revue de presse wikipédienne, première !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pierrotlechroniqueur 187 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte