Magazine Poésie

Départbis : poème BALADE AU PETIT MATIN

Par Illusionperdu @IllusionPerdu

Seule, face à la mer, au petit matin naissant,

J'écoute dans les branches le passage du vent,

Le lancinant ronron des moteurs des bateaux,

Et la brisure, sur le quai du petit clapot.

Rien ne remplace ces instants de plénitude

Où l'on surprend, sans aucune lassitude

Des instants de vie, étonnants et surprenants

Tout là haut dans le firmament.

Un goéland poursuivant une oie égarée

Criant, à gorge déployée pour l'effrayer

Et la faire passer son chemin pour l'éloigner

De son territoire de pêche, sans l'égratigner.

La vie est là, présente, sauvage, au coeur des ports.

Il faut simplement la surprendre, quand tout dort

La nature reprend ses droits, simplement,

Et nous n'avons qu'à l'observer, tout bonnement.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Illusionperdu 3193 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines