Magazine

Dernier jour de travail annoncé...

Publié le 28 septembre 2010 par Fab83300

C'est une sensation étrange que j'ai, au moment où j'écris ces lignes, à l'idée que je vivrai demain ma dernière journée de travail au collège Ferrié, à Draguignan. Limite surréaliste... Pour tout vous dire, notre ami Bernard Ramazzotti vient de m'appeler pour prendre des nouvelles à ce propos - "As-tu quelque chose d'autre en vue ? - Non, rien..." - et après l'avoir salué, pris d'un coup de spleen, j'ai allumé mon ordi. J'avais envie d'écrire ; je sais que ça me soulage parfois... Mais écrire quoi au juste et à quoi bon ? En fait, le constat est sans appel. Après six années passées au service des élèves et de la communauté éducative, on me remercie, tout simplement. J'étais prévenu pourtant ; je ne peux pas le nier, ma hiérarchie a toujours été très claire à ce sujet. Les contrats d'Assistant d'Education, comme tous les contrats précaires, sont piègeux. Ils donnent parfois l'impression d'être totalement intégré, surtout pour certaines fonctions qui demandent une réelle qualification - je m'occupe de l'informatique - mais c'est une illusion totale ; au bout des 6 ans, il n'y a rien, absolument rien. Il faut donc impérativement anticiper l'impasse et profiter de ces 6 années pour préparer un concours, ou simplement chercher un autre travail. C'est le cheminement le plus réaliste et celui que j'aurais du suivre. Mais je ne l'ai pas fait. Pourquoi ? Je ne sais pas et j'ai du mal, moi-même, à me l'expliquer...

Rétrospectivement, je dois dire que j'étais très bien dans ce collège. Je m'y suis vraiment investi et je sais que mon travail a été profitable à de nombreuses personnes. J'ai vu l'établissement évoluer et proposer, par paliers très nets, de nouveaux services aux parents d'élèves, au fur et à mesure de l'avancée du programme d'informatisation orchestré par notre principale. C'est un constat professionnel que je crois objectif. Et puis, à un autre niveau, je me demande combien d'enfants j'ai vu défiler à Ferrié, en 6 ans (je l'écris le sourire aux lèvres). Ils y ont grandi, mûri, puis sont partis, parfois tous penauds - perdue la belle assurance des 3èmes ! - à l'idée de se retrouver en lycée. Je suis heureux de les avoir accompagnés durant leur années "Ferrié". Cela a été un privilège pour moi, réellement, et je suis sûr que la plupart d'entre eux ne s'imaginent même pas combien ils m'ont apporté, moi l'adulte. Car ce n'est jamais à sens unique. La date de mon départ s'est ébruitée et beaucoup d'élèves viennent me voir, incrédules ; "Fab, c'est vrai que tu pars ?" - "Oui, jeudi prochain." - "Mais pourquoi ? T'es pas bien ici ?" - "Non, c'est pas ça. Ils peuvent pas me garder. J'ai fait 6 ans. C'est la loi !". Je vois alors leurs yeux s'agrandir, éberlués ; "Mais c'est débile !" - "Oui, c'est débile, mais c'est comme ça. On y peut rien...". Je suis sûr que beaucoup croient encore à une farce et se détromperont quand on leur confirmera que le club info est fermé jusqu'à nouvel ordre...  Leur sollicitude me touche, évidemment, et maintenant que je suis dos au mur, je me dis que le plus débile dans l'histoire, c'est moi. Je tiens à dire que je n'en veux à personne. Mais je ne peux pas m'empêcher de trouver ça injuste, car je n'ai aucun retour sur investissement. Le fait que j'étais prévenu n'y change rien. Il me restera quand même quelques fantastiques souvenirs...

Du coup, en ce qui concerne les échecs, je suis aussi dans l'expectative. Où vais-je atterrir ? Il est possible que je sois obligé de quitter le Var pour obtenir un nouvel emploi. Je ne peux écarter aucune perspective. J'espère ne pas avoir à renoncer à la compétition ; j'aimerais au moins faire cette année de nationale 4 avec mon club des Arcs-sur-Argens. Depuis le temps qu'on veut y être...

Voilà, on verra bien !

Animated_Chess_Gif__149_

Pion précaire...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fab83300 22013 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte