Magazine Internet

null

Publié le 01 janvier 2008 par Cyril Esnault

Comme vous le savez sans doute 3 Modèles de rémunération co-existent autour de la publicité en ligne :

- Le CPM ou “Cout pour Mille” (sous entendu 1000 affichages, de bannières par exemple)

- Le CPC ou “Cost per click” , cout au click pour les francophones, dont Google et les réseaux de recherche sont les chantres.

- le CPA, “cost per action” ou CPL “cost per lead”, où l’éditeur du site qui affiche les bannières de l’annonceur est rémunéré en fonction de l’efficacité de la campagne. Dans la pratique, l’éditeur ne sera rémunéré que si ces espaces pub permettent par exemple de vendre ou de générer une inscription opt-in.

Pour simplifier à l’extrême, il y a 2 types de solutions permettant aux annonceurs d’acheter des leads en CPA :

- soit les programmes d’affiliation gérés en direct ou via des acteurs comme Commission Junction ou Tradedoubler, Cibleclick, FirstCoffee, Netaffiliation etc..

- soit des réseaux publicitaires qui se positionnent sur certains créneaux:
* Valueclick
* iBase pour des actions emailing (sur certains secteurs ou certains listes uniquement)
* Optin Solution (recrutement d’adresses optin qualifiées)
* Adpepper (avec leur offre iLead, très adaptée aux jeux concours)

Le lead, c’est bien pour les annonceurs et moins rentable pour les éditeurs…du moins en théorie; car c’est aussi un moyen d’attirer plus de budgets publicitaires sur Internet.

Dans la pratique, les éditeurs trouvent souvent moyen de générer des leads mais au final la qualité des leads baissent. Dans l’exemple du recrutement d’une adresse email optin, oui l’éditeur aura récupéré une adresse optin, elle sera malheureusement très souvent peu ou mal qualifiée et il sera alors très difficile de transformer ce prospect opt-in en un client.

Pourquoi ? Le Recrutement aura été poussif/intrusif, la promotion de l’opération mal ciblée, l’adresse mal qualifiée ou l’offre envoyée n’aura pas été pertinent…

Bref, la génération de leads, le plus souvent avec un modèle “CPA”, est une activité en pleine expansion. ( D’ailleurs Google, le roi de la pub en ligne, se positionne de plus en plus sur ce modèle). La qualification est le nerf de la guerre. C’est notamment ce que nous apprend le guide qu’ a édité l’IAB (Internet Advertising Bureau) à ce sujet.

Et c’est là que je voulais en venir : Vous inviter à découvrir ce guide en Anglais, il est bien fait:
http://www.iab.net/…/LeadQualityWhitePaper_031607.pdf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyril Esnault 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine