Magazine

Sébastien Follin ou la dédicace à la fille portrait

Publié le 01 janvier 2008 par Fred Desbordes

Posté par fdesbordes dans : humeurs et deshumeurs existencielles , trackback

Sébastien Follin ou la dédicace à la fille portrait
+
Sébastien Follin ou la dédicace à la fille portrait
===
Sébastien Follin ou la dédicace à la fille portrait

J'avais presque oublié que je devais écrire un post sur Sébastien Follin et ... (je ne me souviens plus), qui ferait (je ne m'en souviens plus non plus)... avec (là, je sèche encore).

Bref, un post sur Sébastien Follin parce que j'en ai parlé à une demoiselle il y a bon mois maintenant. Le hic, et je pense que vous vous en êtes rendu compte chers bloggueurs est qu'entre temps une partie de la discussion a sombré dans les abysses de ma mémoire, et donc je ne sais plus trop pour quoi nous en sommes venus à converser autour de ce présentateur météo. Je vais donc broder n'importe quoi n'importe comment si cela ne vous dérange pas...

Broderie équilibriste autour de S.F ( Séb Fo pour les intimes) :

Je me remémore cette joyeuse soirée de décembre (décembre ? attendez je vérifie dans mon agenda, oui décembre) où, un verre de vin rouge à la main, debout dans cette grande salle délicatement éclairée et pleine de monde, je contemplais d'obscures peintures en exposition tout en badinant gaiement avec la demoiselle au portrait (Cf : le post " la fille portrait "). Emportée par un élan verbal incontrôlable, je prononçais le nom de Séb Fo, l'ultra lisse présentateur de la chaîne number one au sourire de Mona Lisa, le gendre rêvé pour la ménagère de moins de cinquante ans qui sait faire rimer cumulus avec BIP, BIP, BIP... (heu... non, je ne vais pas continuer sur cette pente glissante).

Essayons de reparamétrer Séb Fo dans la globalité de la conversation. Séb Fo = météo et vidéo gag.

Ais-je, dans un instant de faiblesse, comparé le teint de porcelaine de la demoiselle à celui d'un nuage d'altitude ?? Ais-je associé la douceur de sa voix à une bise légère qui soufflerait dans mes oreilles ? Ais-je évoqué sa gaieté pour figurer un feu follet ? (feu follet / Follin, bref, une association de mot douteuse ?).

Pour avoir le fin mot de l'histoire il faudrait que la demoiselle en question me resitue l'évocation de Sébastien Follin dans son contexte. Pourrez-vous le faire chère demoiselle ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fred Desbordes 190 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog