Magazine

Floors : not fast, but great food!

Publié le 01 janvier 2008 par Chrisos


Le Floors, restaurant américain, genre dinner
100 rue Myrha, 75018 Paris.
Tél. : 01 42 86 08 08.

Découvert la première fois via le blog de Clothilde, elle en a fait la critique pour le Fooding. Violette y est passée, elle en parle (un peu). Quelques lignes dans le NouvelObs, dans omy Paris, seulement 3 étoiles sur 5 sur CityVox (la clientèle du quartier trouve ça cher). Jolies photos de l’extérieur, de jour, sur le blog de Brieuc. Les Besofood fans de leurs burgers (attention aux aigus).

D’après Paperblog, c’est bien plus cher que la moyenne du quartier, m’en fous, je ne suis pas du quartier! Jolie critique sur le Blog de Foie Gras. Le prix du cheesecake change pas mal : à 9,5€ en octobre, à 10€ d’après GogoParis (Adrian Moore), payé 7,5€ aujourd’hui.

Situé dans un bel immeuble d’angle aigu (un peu comme le flatiron, mais en plus petit) du milieu du XXe siècle, une ancienne imprimerie, parait-il, assez léger puisque la façade est essentiellement en verre. Il y a trois niveaux, mais bien deux étages (et pas trois, comme on a pu le lire sur des blogs pas toujours très précis). Le premier niveau (grande salle, qui fait un peu réserve + WC) est légèrement en dessous du niveau du trottoir, le second (bar, cuisine, une grosse douzaine de couverts), est accessible après une dizaine de marches à monter, le troisième, je ne sais pas, je ne suis pas allé aussi haut, mais j’imagine que ça doit être une grande salle, avec facilement de la place pour trois douzaine de couverts. J’entre vers 18h20, après une promenade à pied et en bus (75) de la Place du Colonel Fabien à la Porte de Pantin (je pensais que le Boeuf couronné servait en continu, hélas non, ils démarrent à 19h), retour, puis 18e, Goutte d’Or, Barbès, et enfin la rue de Clignancourt. Je monte au premier étage, demande s’il est possible de manger, entendant un oui, je m’installe, il n’y a pas grand monde à ce niveau, à part les employés et gérants qui comptent la recette.

Un peu après, un jeune serveur/barman pose un set en papier, une serviette, des couverts, un petit verre et m’apporte la carte. Deux cartes en fait : une recto verso avec, d’un côté, les entrées (salades entre 7-13€), des bagels, soupe au poulet juive, desserts, et de l’autre les burgers : plusieurs bases (végétarien, bœuf, canard, foie gras…), et garnitures à gogo (sachant que pour les accompagnements il y a aussi le choix : frites allumettes, chips ou onion rings, colseslaw, nouilles…). Pas de souvenir exact du prix de départ, autour de 12€?

J’opte pour une pinte de Grimbergen (7€, en effet, un tarif digne du centre de Paris!), une Caesar Salad (~8€) et un Classic Burger (14.55€ : bacon+fromage?). Le serveur me dit que la salade est copieuse, et que ça risque de faire beaucoup, selon lui le Burger suffira. Je lui fais confiance et lui met un bon point (c’est bien de ne pas pousser à la consommation), léger accent… Du vieux rock et de la vieille pop US en fond sonore, c’est agréable, tranquille. Deux minutes après, mauvaise nouvelle, les cuisines sont fermées jusqu’à 20h (dehors, il y a écrit service continu, mais il semble que le nouvel an ait été difficile pour le chef, qui a besoin d’une pause). Un peu déçu, je dis au serveur de m’apporter la pinte quand même, et puis il revient en me disant que finalement, exceptionnellement, le chef va me préparer mon burger. Mon visage s’éclaire!

On ne dira jamais assez combien les expériences au restaurant sont uniques et particulières. Des clients arrivés un peu plus tard se sont vus immédiatement dire que la cuisine n’ouvrait pas avant 20h (puis, vers la fin, vers 19h30), et sont repartis, dépités… Pour une fois, j’ai du bol.

Cela prend forcément un peu de temps, mais je savoure ce jour de répit avant la (petite) semaine de 3 jours qui m’attend, c’est assez sombre, la déco est plutôt simple, brute. Tables et chaises en bois, assez quelconques.

Pas mal de montées et descentes par le bel escalier situé à ma gauche. Clientèle assez jeune (~25ans?), pas bobo, un peu minet…

Ma patience est enfin récompensée : mon classic burger arrive, avec ses frites brunes un peu luisantes et son coleslaw. Grosses tranches d’oignon rouge, bun maison, du bacon qui ressemble à du bacon, un gros demi-cornichon, même la tomate a l’air honnête! Des produits qui ont l’air maison et de qualité, ça promet… Mais attention, ce n’est pas forcément synonyme de bon, goutons voir. La prise en main du burger n’est pas aisée, après une première bouchée, un morceau de viande hachée fout le camp et menace la stabilité de l’édifice. J’aurais peut être du garder la brochette, pour le maintenir… Je vais devoir y aller à la fourchette et au couteau, tant pis. Les frites ne sont plus luisantes, bien cuites, un peu grasses certes, mais n’est-ce pas leur nature? Coleslaw un peu moyen (je dois être adepte de celui de Faucheux), mais ça se mange. Un peu dommage de ne pas avoir pu manger le burger à la main. Il était très bien, ceux du pdg étaient du même acabit, il y a quelques années (c’est moins le cas, de nos jours). Le principe “en préparer un maximum ici” (viande hachée sur place, pain maison, frites épluchées et coupées à la main…) permet en général d’obtenir de meilleurs produits qu’ailleurs. Le prix est comparable à ce qu’on trouve chez PDG, Coffee Parisien ou Ellis Island (enfin non, c’est un peu moins cher au Floors), sauf que c’est meilleur! Good!

Je termine par un demi de Grim (3,8€) et un cheesecake (7,5€, voir plus haut l’évolution des prix), bien cuit, par contre, un peu fade, c’est dommage!

Total : un peu moins de 33 € pour une grande bière, une petite, un très bon burger, bonnes frites, coleslaw moyen, cheesecake pas mauvais mais pas très goutu. Ce n’est pas donné, bien sur, c’est plus cher qu’un kebab frites salades du quartier, mais à l’échelle de Paris, et n’ayant pas été chez Breakfast in America depuis quelques temps, c’est probablement une des meilleures adresses spécialisées. Service et ambiance tranquilles, gentils. Tout n’est pas forcément au top, il faudra trouver les vraies perles, autres que le burger. I’ll be back soon.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Chrisos 588 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte