Magazine

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

Publié le 25 septembre 2010 par Paul

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

A titre perso, avant mon iMac 24″ je n’avais plus acheté d’ordinateur chez Apple depuis 1997. Une époque à laquelle investir 50 000FF (environ 7600€) dans un PowerMacintosh 9650/350 n’avait rien de vraiment surnaturel. Cinq briques c’était peut être une belle somme mais les composants n’étaient pas en carton (GC Matrox, HDD Quantum, Ultra/Wide SCSI-3) et 13 ans plus tard Mac OS 9.1 tourne toujours comme une horloge. Très satisfait de ce matériel, il y a deux ans j’ai tenté un comeback en douceur en achetant un iMac 24″. J’ai peut être été un peu timide en ne déboursant « que » 2500 Euros pour cette machine. Dans un moment de folie je me suis imaginé avoir une bécane fiable pour « seulement » 15000 balles : je me suis fourré le doigt dans l’oeil jusqu’à l’omoplate. Dans le cadre d’une utilisation professionnelle (et j’insiste là dessus), je n’ai eu que des problèmes. Si j’ai décidé d’écrire ce petit billet c’est essentiellement parce que je ne suis bien sûr pas le seul dans cette situation. L’espérance de vie d’un iMac 24″ en usage pro a visiblement bien du mal à excéder une paire d’années.

Avant toute chose je ne suis pas un mec qui souscrit à l’extension de garantie AppleCare de 3 ans. Faire payer un supplément pour une garantie m’a toujours hébété et ce n’est pas prêt de changer malgré mes (nombreux) déboires. Ceci étant lorsqu’on connait le coût prohibitif de l’AppleCare, on est en mesure de s’interroger sur la fiabilité du matos : ils doivent s’attendre à en avoir des retours.

Tout a commencé avec mon lecteur/graveur de DVD qui n’a jamais fonctionné. La faute à qui, personne ne le sait vraiment mais surement au constructeur Matshita. Oui parce que Matshita et Apple c’est une très longue histoire d’amour. Difficile à croire étant donné l’impressionnante quantité de problèmes référencés par Google à ce sujet. Je suis sûr qu’ils ont du nous remettre la même merdasse dans l’iMac 27″ et bon courage si vous espérez trouver un quelconque driver qui résoudra le problème.

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

Ensuite il y a eu ces traces sur la partie gauche de ma dalle, surtout la partie supérieure gauche. Une sorte de voile bien crade qui venait se taper l’incruste. Ce n’était pas sur la vitre « aimantée » mais bien sur la dalle, sur ma dalle ! Bon ce n’était pas très visible une fois l’écran allumé mais tout de même. Là encore, ce n’est pas Google qui me contradira. Qu’est ce que j’ai pu en passer des heures à lire tout et n’importe quoi, mêmes les fumeurs étaient incriminés. Personnellement je reste persuadé que le problème vient du système de refroidissement.

Au milieu de tout ça j’ai même une barrette de mémoire RAM qui a tiré sa révérence : ADMETTONS !

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

Et aujourd’hui l’hécatombe touche à sa fin, l’écran commence à partir en vrille, il clignote et m’affiche des trucs bizarres. J’éteins l’iMac qui refuse catégoriquement de redémarrer en m’affichant nonchalamment un kernel panic lors du boot. Sans pour autant être devin, je crois pouvoir avancer que la carte graphique (NVIDIA GeForce 8800 GS 512MB) vient de mourir.

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

Le verdict quant à la carte graphique a été strictement identique pour cinq autres professionnels de mon entourage que je ne citerais pas. Ces derniers avaient exactement la même configration que la mienne, à savoir : iMac 24″ avec processeur Intel Core 2 Duo cadencé à 3.06GHz, 4GB de RAM et une carte graphique NVIDIA GeForce 8800 GS 512MB.

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

Apple est peut être victime de son succès bien que les raisons de ces problèmes m’importent finalement assez peu. Le marque à la pomme ne pourra pas éternellement se reposer sur ses ventes d’iPod/iPhone/iPad, sur son système d’exploitation et ses applications. Depuis quelques mois j’envisage d’investir une somme relativement conséquente (c’est le moins que l’on puisse dire) dans l’achat d’un Mac Pro et suite à cette mauvaise expérience je reconnais être beaucoup moins enthousiaste… voire quelque peu réticent.

Steve me suggérerait t-il de bosser sur mon iPhone ?

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

L’iMac 24″ n’est pas un modèle de fiabilité

Je répète que les problèmes exposés ici ont été rencontrés dans le cadre d’une utilisation intensive, chose à laquelle n’est visiblement pas destiné un iMac 24″. « Intensive » signifiant que l’iMac a par exemple tourné des semaines/mois sans être arrêté, il lui arrivait également d’être fortement sollicité plusieurs dizaines d’heures consécutives, etc. Mon erreur a peut être été de jouer deux/trois fois à Duke Nukem ou ToCA…


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Paul 502 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte