Magazine Médias

4 infographies pour un défi visuel

Publié le 07 octobre 2010 par Mentre

Les industriels du téléphone mobile semblent prendre, en ce moment un malin plaisir à se faire des procès les uns les autres. L’importance des enjeux explique sans doute ce tsunami procédurier. L’occasion pour des graphistes d’essayer de démêler l’écheveau de cette pelote serrée de plaintes réciproques. Un bel exemple de data journalism.

Pour les infographistes, l’exercice des « plaintes dans l’industrie du téléphone mobile »  tient de l’exercice imposé. Comment faire tout tenir dans un cadre serré, faire en sorte que chacun des acteurs soit clairement identifié et surtout que les très nombreuses « interactions juridiques » soient lisibles ? Voici 4 infographies qui, chacune à sa manière, ont tenu ce challenge.

  • Vous pouvez aussi participer à ce challenge; les données nécessaires pour réaliser un graphique sont disponibles sur un Google Doc.

1. Epicenter (Wired)

Le studio Design Language a réalisé pour le blog Epicenter de Wired une infographie au dessin très épuré, aux tons très doux, mais redoutable d’efficacité. L’idée de tout faire tenir dans un cercle, en particulier me semble particulièrement intéressante. [l'original se trouve ici]

Les plaintes dans le Mobile Business

réalisé par Design Language

2. Bits (New York Times)

Un mot d’ordre résume cette infographie réalisée par Nick Bilton, pour le blog High tech du New York Times: simplicité. Il est vrai que Nick Bilton est aussi l’auteur du texte! [un signe de plus que les journalistes dovent désormais ajouter une nouvelle compétence: savoir réaliser des infographies simples]  Des ronds monochromes, des traits qui sont autant de flèches… le dessin rappelle irrésistiblement ces photos scientifiques de « bouillon de culture », où l’on voit bactéries et globules blancs joyeusement s’étriper. Seul mystère dans ce dessin: le bouton gris attribué à Cisco. Est-ce parce que Cisco est le seul à poursuivre une autre société —Apple en l’occurrence— pour des questions de copyright, lequel par définition protège un « travail artistique ou littéraire original », tandis que les autres entreprises se poursuivent entre elles pour « violation de brevet » [patent] ? Le texte en tout cas ne le dit pas. [l'original est ici]

Dessin New York Times

3. Technology Blog (Guardian.co.uk)

Ici, les ronds ont pris des couleurs. Nous nous trouvons face à un joli champs de Smarties. Un parti-pris, qui, s’il perd en simplicité par rapport  au dessin précédent, offre une meilleure lisibilité, chaque acteur ayant « sa couleur ». Le graphiste du Guardian a choisi d’inscrire son dessin dans un carré, renvoyant à l’idée de ring, ou a tout le moins de champ clos. Une seule flèche est en pointillés, celle reliant Microsoft à HTC. Elle bénéficie d’ailleurs aussi d’une légende explicative: Microsoft n’a pas encore engagé de poursuite contre HTC. ([l'original se trouve ici]

4 infographies pour un défi visuel

4. Information is Beautiful

David Mc Candless, un graphiste basé à Londres, après avoir examiné l’infographie du New York Times et celle du Guardian, a estimé « qu’elles posaient plus de questions, qu’elles n’apportaient de réponses ». Il s’est donc attelé à son tour à cet exercice imposé et a produit le dessin ci dessous, qui effectivement est plus riche. Il a conservé la logique de « boutons colorés » adoptée par le Guardian, mais en adoptant un code couleur qui se veut clair: les entreprises en gris sont en croissance, celles en rouge en décroissance.

Autre sophistication, la taille des boutons respecte le montant du chiffre d’affaires de chacune des entreprises. Un détail certes, mais on ne peut qu’être sais par la taille imposante des deux coréens Samsung et LG par rapport aux américains Apple, Google et Oracle.. Sur ce point, l’infographie de D. Mc Candless est particulièrement réussie, car elle « révèle » une réalité ignorée ou méconnue.

Par ailleurs, il a décidé de légender chacune des flèches reliant les boutons entre eux. Pour cela, il a choisi d’écrire des textes minimalistes écrits dans un caractère très discret. Ce choix permet à son infographie de se lire à deux niveaux: un premier niveau d’appréhension globale équivalent aux trois infographies précédentes, et un deuxième plus explicatif. [l'original est ici]

Graph Information is beautiful

infographie David Mc Candless - Information is Beautiful


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Mentre 1412 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine