Magazine Autres sports

Sautons aux conclusions : MNF

Publié le 12 octobre 2010 par Sixverges
Sautons aux conclusions : MNFUn duel défensif en perspective cette semaine au Monday Night Football avec, en plus, le retour de Randy Moss avec les Vikings et le retour au jeu de Santonio Holmes avec les Jets.
La tradition du style Audibles at the line s'installe peu à peu à 6VB et c'est ce que nous avons aussi fait ce soir avec des notes de Nick T. pour commencer le match et celles de Pick pour terminer.
- On est peut-être vieux et fatigués mais 21h15, c'est trop tard pour commencer une game (commentaire de Nick T. que Pick trouve tapette d’être fatigué à 21h15).
- Malgré la présence de Moss (qui a repris son #84 qu’il avait jadis avec les Vikings), les Vikes optent pour un plan de match conservateur en début de rencontre. C'est Purple Jesus au premier jeu et au deuxième jeu, avec un succès mitigé.
- Après avoir repris le ballon au milieu du terrain, les Jets se rendent dans la zone rouge mais doivent se contenter d'un placement. 3-0 NYJ.
- Tomlinson a visiblement retrouvé son spring mais on remarque qu'il est souvent utilisé avec un fullback. À son âge, il est probablement avantagé par des formations plus lourdes avec plus de bloqueurs, formations que les Chargers n'utilisent jamais.
- Avec 4 minutes à faire, Favre s'essaie avec un semi-jump ball pour Moss mais la couverture de Cromartie est bonne. Revis couvre Percy Harvin à date.
- Brodney Pool échappe une interception, Favre ayant lancé dans un double coverage. Un autre punt pour les Mauves.
- Un holding contre Santonio Holmes annule un beau gain et inflige un 3e et 15 aux Jets profondément dans leur zone: LDT gagne un 1er jeu sur un draw. Chou aux Vikings, ils se sont fait avoir par un playcall banal.
- 3-0 NYJ après un quart, l'offensive des Vikes en arrache toujours autant.
- Slant de Sanchez à Holmes pour un 1er jeu à la mi-terrain. Holmes s'impose avant Moss. Le drive meurt peu après. Yawn.
- Avec 11 minutes à faire à la première demie, Favre a complété une passe en trois tentatives pour 19 v. Il va falloir ouvrir le playbook un peu, M. Childress...
- Les Jets essaient des choses, une bombe de Sanchez à Holmes rate de peu.
- Jon Gruden nous liste les ajustements que Moss a à faire en changeant d'équipe. C'est rare que Gruden sert à quelque chose
- Les Jets trouvent un certain rhythme offensif au milieu du 2e mais Holmes échappe une passe qui aurait donné un premier jeu et on a un autre placement. 6-0 Jets.
- Après un fumble de Favre à 4 minutes de la mi-temps, les Jets s’avancent et il se met soudainement en mouiller EN TABARNAK! Une pluie diluvienne comme on en voit rarement. Par contre, pas d’éclair, donc le jeu continue. I love football!
- Le drive des Jets est plus difficile dans ce déluge. Ils réussissent quand même à se pointer à la porte des buts mais se contentent d’un placement. 9-0 Jets à la demie.
- Je profite de la mi-temps pour envoyer un mail à TSN et leur donner un peu de marde à propos du volume terriblement trop fort lors des annonces. Absolument intolérable. Je m’attends à ce qu’ils réglent le problème dans les 24 heures suite à mon mail acerbe. Ça marche toujours, ces affaires-là.
- C’est drôle de voir Chris Mortensen parler de la NFL qui investigue l’histoire de la graine de Favre. Mort est visiblement pas à l’aise de parler de graine et insiste sur le fait que si Jenn Sterger porte pas plainte officiellement, l’affaire sera étouffée. Toute cette histoire est donc bien vraie et Sterger pourrait être retrouvée assassinée demain matin, pendue au bout d’une paire de jeans Wrangler ou écrapou sous un tracteur.
Sautons aux conclusions : MNF
- En passant, connaissiez-vous Jenn Sterger dans le temps qu’elle faisait juste montrer sa craque pendant les matches de Florida State?
- Le 3e quart commence. 3-and-out des Jets suivi d’un punt suivi d’un bon retour de Greg Camarillo suivi d’une annonce trop forte suivie d’un fumble de Favre sur le premier jeu suivi d’un recover de Darrelle Revis. Ouch! Le ballon mouillé a vraiment glissé de la main de Brett lors d’une simple tentative de remise à Peterson.
- Les Jets avancent un peu puis font encore un autre FG. C’est un match pour les puristes, comme diraient les puristes. À 6VB, on parle plutôt d’un match pour les purins.
- Les Vikings n’ont pas accordé 150 verges par la course depuis 51 matches (2e plus long streak de la ligue). Les Jets sont rendus à 100 verges au milieu du 3e quart.
- Après un échange de punts de chaque côté, les Vikings montrent enfin un semblant d’attaque. Deuxième catch du match de Randy Moss, Favre dépasse les 70000(!) verges en carrière, encore une pénalité conne des Vikings, ce qui donne un 3e jeu et 16... TOUCHÉ! Une longue passe de 37 verges de Favre à Moss. C’est la 500e passe de touché en carrière du vieux Brett qui la dédie immédiatement à Jenn Sterger. 12-7 Jets.
- Comme s’il pleuvait pas déjà assez, Brad Smith jette une douche d’eau froide sur les célébrations des Vikings et retourne le kickoff sur 86 verges jusqu’au 14 du Minnesota.
- Évidemment, les Jets manquent encore d’instinct du tueur et se contentent d’un 5e FG. 15-7 Jets à la fin du 3e quart.
- Purple Jesus se met en marche en gagne 40 verges en deux courses. Les Vikings sont soudainement à la ligne de 25 des Jets et on a un match!
- Longue passe de Favre destinée à Moss qui tombe en faisant croire qu’Antonio Cromartie l'a accroché. Les flags revolent partout et la pénalité d’interférence est donnée à Moss avec raison. J’pense que c’est le WR qui pogne le plus de pénalités d’interférence que j’ai jamais vu.
- Qu’à cela ne tienne, Favre se reprend avec une belle prise à Percy Harvin qui met sa migraine de côté le temps d’un touché de 34 verges. Beau jeu de Harvin qui vient de me faire perdre mon matchup de football de fantaisie par le fait même. Rogntudju! Les Vikings ratent la conversion de 2 points après un joli et vain spin move de Favre et c’est 15-13 Jets.
- Finalement, c’est toujours Antonio Cromartie qui est sur Moss. Revis reste assigné à Percy Harvin sur pas mal tous les jeux. À date, on mettrait Harvin gagnant.
- Un autre échange de punts me permet de me concentrer un peu plus sur mes leçons d’informatique avancée.
- Malheureusement, le temps ne nous permet pas d’en apprendre plus sur la fonction ‘Push’ : les Jets traversent rapidement le terrain avec un beau drive coiffé d’une course de TD de 23 verges de Shonn Greene. Les Jets sont maintenant rendus à 154 verges par la course. 22-13 NYJ.
- Ouin ben pour un match qui a débuté de façon mouillée et soporifique, ça se réveille. Les Vikes partent du milieu de terrain après un beau retour de Percy Harvin sur le kickoff puis, trois jeux plus tard, marquent sur un splendide catch de Percy Harvin, son 2e TD du match (à noter que ce n’était pas Revis qui le couvrait, contrariant un point précédent que j’avais amené). Brett a mal au bras mais a quand même sa 3e passe de touché de la 2e demie. 22-20 Jets.
- Reste moins de 3 minutes, les Jets vont donc tenter d’écouler le temps. Mais non. Sur un 2e jeu et 11 alors que les Vikings ont écoulé leurs timeouts, les Jets décident de passer, ratent leur jeu et arrête le temps à 2:04, donnant un timeout gratuit aux Vikings. Quel mauvais clock management! Mike Tirico chie sur cette décision de Rex Ryan, alors que Jon Gruden dit que le coach des Jets est « outstanding ». Après un 3e jeu raté, on est au two-minute warning et les Jets devront punter. C’est pas fini.
- Ooooooooooooh! Favre rate Harvin qui était complètement découvert au milieu du terrain. Petite passe trop longue qui aurait pu se transformer en un gain de 40+ verges.
- 3e jeu et 5… INTERCEPTÉ! Dwight Lowery anticipe la passe à Visanthe Shiancoe et se craque un pick-6! Son premier TD en carrière. Favre aurait jamais dû la lancer, Lowery était sur Shiancoe dès le début du jeu. Une bourde de Favre qui tue son équipe en fin de match? That’s unpossible! C’est maintenant 29-20 NYJ et il ne reste que 1:20. Ça sent pas mal plus la soupe chaude que la coupe.
- Évidemment, tout de suite après ce jeu qui met virtuellement fin au match, Jon Gruden se permet de dire « What a great effort by Brett Favre. » Jon, crisse, kessé qu’il te faut pour dire de quoi de négatif sur un joueur?
- Bon, après un demi-drive des Vikings qui sert à rien, le match se termine. Favre est plein de bravoure, Moss fait un retour remarqué chez les Vikings mais ceux-ci ont tout de même ben perdu. Avec tout ça, c’est Santonio Holmes qui doit être content. Lui aussi faisait son retour après une suspension de 4 matches pour avoir été un sale drogué et durant laquelle il a supposément crissé un drink dans face d’une fille dans un bar en Floride. On en a bien peu parlé…
- Finalement, c’est un match qui a explosé de rebondissements en 2e demie. Les Jets ont quand même bien joué et sont à surveiller pour le reste de la saison. J’étais le premier à dire au monde d’arrêter de capoter sur eux en début de saison mais ils font bien peu d’erreurs, jouent bien en défense et se sont trouvés une attaque aérienne pour complémenter leur excellente attaque au sol. Les Vikings, quant à eux, se retrouvent avec une fiche de 1-3 et se pognent contre les Cowboys, les Packers et les Patriots lors des trois prochaines rencontres. Avec des Bears qui surperforment et des Packers supérieurs, va falloir un revirement de situation assez drastique s’ils veulent se battre pour une place dans les playoffs.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Sixverges 1945 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines