Magazine Emarketing

Web Analytique : Qui sont vos visiteurs ?

Publié le 04 janvier 2008 par Christophe Da Silva

Tous les visiteurs de votre site web ne sont pas des êtres humains, je ne pense pas vous apprendre grand-chose à ce sujet, mais cela pose toutefois un problème vis-à-vis du comptage des visiteurs uniques sur votre site dans votre outil d’analyse de mesure d’audience. Le phénomène prend davantage d’ampleur si vous pratiquez les liens sponsorisés. En effet, le nombre de clics frauduleux potentiels altère de toute évidence le nombre de visiteurs uniques, diminuant ainsi votre ROI en même temps que vos statistiques de fréquentation augmentent.

La fraude aux clics

La fraude aux clics est l’éternelle frustration des webmarketeurs car ils ne peuvent pas en avoir le contrôle. La fraude aux clics intervient lorsqu’un internaute, ou un programme informatique, clique sur votre annonce de manière délibérée sans se soucier de vos produits ou services, afin de générer de l’argent depuis le trafic envoyé vers votre site ou pour tout simplement dilapider votre budget publicitaire. Et il n’existe pas de parade ultime à cela, malgré tous les outils disponibles sur le Net et ceux mis en place en interne par les Régies Publicitaires pour tenter d’enrayer ce phénomène.

Les robots

Les robots viennent continuellement sur votre site pour extraire les données qu’il contient. Si certains sont légitimes et suivent un protocole spécifique, permettant ainsi aux outils d’analyse de les différencier des visiteurs humains (Google Bot ou Yahoo ! Slurp par exemple), d’autres outrepassent les conventions établies surtout lorsqu’il s’agit de programmes destinés à aspirer les adresses email. Et ce sont ces robots qui sont comptés comme des visiteurs humains.

Les outils de monitoring

D’autres outils disponibles sur le Web, très certainement utiles, altèrent également vos statistiques, comme par exemple les outils de monitoring qui se comportent comme des êtres humains afin de détecter une quelconque anomalie sur votre site et de vous en avertir pour y remédier.

Solutions au comptage

Pour tenter de résoudre ces possibles altérations de vos statistiques, vous n’avez pas grand choix, d’autant que vous ne pourrez jamais remédier à 100% le problème de comptage.

La première des choses est sans doute d’employer plus d’un outil statistiques sur votre site afin mieux examiner la provenance de vos visiteurs. Pour ma part, j’utilise Google Analytics qui a la particularité d’être un très bon outil gratuit, combiné à la version Pro de Xiti. Les données sont assez semblables, excepté pour ce qui concerne les clics en provenance des newsletters envoyées deux fois par semaine. Je me retrouve donc avec un différentiel de 200 à 300 visites les jours d’envoi de newsletters. Google Analytics pêche donc dans cet aspect de comptage, mais le sachant, il n’y a pas de réel souci.

La seconde est toute simple. A partir du moment où un internaute vient sur une page de votre site, on peut supposer qu’il y reste plus de 10 secondes en général, le temps de parcourir, de « scanner », le contenu afin de voir rapidement s’il correspond à ses besoins. Cette méthode, largement utilisée donc considérée comme universelle, permet d’exclure les visites des robots et les clics frauduleux.

En web analytique, nous ne pouvons mesurer la visite d’une page qu’à partir du moment où il y a un second clic, puisque c’est ce second clic qui définit le comptage du temps passé sur la page. Malheureusement, cette méthode peut toutefois exclure la population des gens qui ont réellement cliqué sur un lien sponsorisé, visionné votre page, et n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient, le tout en moins de 10 secondes. Mais notez toutefois que cette proportion peut être négligeable et constitue donc un bon moyen de connaître le nombre réel de personnes ayant visité votre site.

En Conclusion

Le comptage des visiteurs réels d’un site web est une problématique majeure et il n’existe aucun remède miracle pour palier aux visites inopinées des robots ou de gens malveillants. En revanche, un peu de bon sens permet toutefois de mieux appréhender cette problématique.

Article sur Arkantos Consulting

Imprimer cet article

Partagez cet article


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Christophe Da Silva 999 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte