Magazine Info Locale

Erreur typographique, mauvaise interprêtation, ou grosse bourde ? Un but partout, balle au nouveau centre !

Publié le 21 octobre 2010 par Jenbproductions

Voilà un article du Parisien qui aura bien, non pas fait couler d'encre, mais usé les claviers des internautes. J'en reviens à cet article titré « Confusion à gauche et à droite avant les élections partielles » paru dans Le Parisien édition de Seine-Saint-Denis en date du 18 octobre dernier, article que nous évoquions dès le lendemain, dans un post titré « La libre interprêtation des chiffres de l'élection du 1er des socialiste par une candidate sortante » pour insister sur le fait que du coté socialiste, n'en déplaise à la future ex-édile, le nombre d'adhérents au Parti Socialiste ne peut en aucun cas être comparé au nombre de militants régulièrement en droit de participer au scrutin interne dudit parti.
Mais il semble que le liberté d'interprêtation ne soit pas l'apanage de l'édile sortante, candidate à sa propre succession comme elle en a fait état publiquement en date du dernier Conseil Municipal du 30 septembre.
En effet, dans la suite de l'article, le journaliste évoque les candidats potentiels à droite, dont Laurent Rivoire (NC), fils de notre ancien Maire, Nicole Rivoire (Modem ex UDF, mandature 2003-2008). Ce dernier aurait ainsi déclaré, je cite l'article : « J'ai été présent sur les listes de ma mère depuis 1989 et notre famille connaît très bien la ville ».

Erreur typographique, mauvaise interprêtation, ou grosse bourde ? Un but partout, balle au nouveau centre !

Bien évidemment, nous ne remettons absolument pas en cause le soutien indefectible du fils envers sa maman, au demeurant fort respectable, ni même son enracinement et donc sa légitimité dans la commune, en encore moins ses convictions, mais force est tout de même de constater que cette phrase ne reflète pas la réalité.
En effet, liste de l'époque comme preuve à l'appui (photo ci-dessous), le nom de Laurent Rivoire ne figure aucunement sur la liste de Nicole Rivoire pour les élections partielles de 2003.

Erreur typographique, mauvaise interprêtation, ou grosse bourde ? Un but partout, balle au nouveau centre !

Alors, à une période où les blogs ont souvent été mis en cause dans le climat délétère qui a préfiguré dans les alcôves de notre Hôtel de Ville ces trente derniers mois, ce qui est parfaitement inéxact dans la mesure où les blogueurs ne créent pas les évènements mais les transmettent, et que par là même il a été repproché aux mêmes blogueurs de " colporter " des informations non fondées, il serait de bon ton que nos candidats, fussent-ils de droite, de gauche, du centre, ou d'ailleurs, montrent l'exemple en arrêtant de dire tout et n'importe quoi aux lecteurs électeurs que nous sommes tous.
Nos politiques nous demandent de relever le débat afin de ne pas tomber dans la médiocratie. Que nos candidats de tous bords, avant même d'incriminer la blogosphère, se montrent dignes et fassent preuve d'un tant soit peu d'exactitude dans leurs déclarations s'ils souhaitent conserver un minimum de crédibilité.
Les manipulations de chiffres, les dérives sur l'utilisation de biens communaux, les périgrinations I-phonesques sur le sable chaud, les véhicules de services transformés en véhicules de fonction - au point de devoir retirer le sujet de l'ordre du jour du Conseil Municipal -, les logements aux loyers impayés, ... Toutes ces frasques n'émanent pas des blogueurs, mais bel et bien de ceux qui ont eu, ont parfois encore ou rêve d'accéder à l'éminente fonction de Maire de notre ville en quenouille.
Mesdames et Messieurs les candidats, il est bien facile de dénoncer les dérives de la blogosphère perpetuellement manipulée, mais n'oubliez pas que vous vous devez de montrer l'exemplarité.
Certes, en l'espèce, la phrase peut paraitre anodine sur le fond. Mais sur la forme elle remet en cause la crédibilité de nos candidats. Alors, erreur typographique, déclaration mal formulée par son auteur, phrasologie mal interprêtée par le journaliste ? Finallement peu importe.
En revanche, ce qu'il convient d'admettre est qu'en un seul article, cela fait beaucoup de désinformation peu propice à une " campagne propre " et une " élévation du débat " tant souhaitées par nos candidats en lisse.
Nous quittons un règne déclaré par nos élus comme autocratique et blindé d'erreurs grossières. Il serait de bon aloi que celle ou celui qui succèdera à notre édile sortant ne fasse pas les mêmes bourdes pour que notre ville sorte du bourbier dans lequel elle se trouve aujourd'hui.
A moins bien-sûr qu'après la faute à la blogosphère, ce ne soit maintenant la faute à la " journalistosphère " ?
Allez, la campagne se sera officielle que d'ici à quelques temps. Considérons donc qu'il s'agisse-là d'une période d'échauffement sans lendemain. Mais si les candidats attendent une blogosphère " propre " et qui " relève le débat ", que nos candidats montrent l'exemple.
Nos candidat craignent souvent l'abstention. N'en sont-ils pas les premiers responsables ?
Un point partout. Balle au centre.
Voir Ici notre dossier spécial élections 2010 dans nos archives
Voir ici le dossier spécial élections 2010 sur Le Post.fr
Voir ici le goupe vidéo spécial élections 2010 sur Dailymotion

Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
cet article n'engage que l'opinion de son auteur
© 21 octobre 2010 - JENB Productions
Une faute d'orthographe, une erreur à signaler ? Une précision à apporter ? Ecrivez à jenbproductions@free.fr avec votre info ou votre correction et en indiquant l'url du post

Erreur typographique, mauvaise interprêtation, ou grosse bourde ? Un but partout, balle au nouveau centre !


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jenbproductions 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine