Magazine Ebusiness

Google Shopping

Publié le 22 octobre 2010 par Bedigitalbusiness @bdb_paris

Le 20 octobre 2010, Google Shopping a été mis en ligne en France : le plus grand comparateur au monde accessible à tous les internautes utilisant Google comme moteur de recherche, bref accessible à 99% de nos prospects !
Et dans quelques semaines, il sera accompagné par Google Commerce Search, un moteur de recherche pour les sites marchands et Google Checkout, le concurrent direct de Paypal (service de paiement en ligne).
A court terme, indexer ses produits dans Google Shopping, se doter d’un système de paiement, communiquer par le biais de publicités et suivre son trafic, se fera uniquement avec son seul et même compte, celui de Google.
La stratégie 360° de Google se déroule.
Pour le blog Madmagz, j’ai écrit un article sur ce lancement. Vous trouverez ci-dessous les visuels crées à cette occasion.

Google Shopping en images

Pour accéder à cette nouvelle fonctionnalité google, rien de plus simple : dans le menu tout en haut à gauche de votre page google, cliquez sur achat.
Google Shopping permet de rechercher et comparer des produits. Aucun service.
Le visuel vous indique les principaux écrans disponibles pour nos prospects.

Google Shopping

Google Merchant Center en images

Comment fait-on pour bénéficier de l’indexation de nos produits ? et à quel coût ?
En fait, l’indexation est gratuite. La barrière d’entrée est technologique, savez-vous créer ou faire créer un fichier adapté aux attentes techniques de Google ?
Tout d’abord, créons sur Google Merchant Center notre compte.

A – le plus facile est de créer son compte
Sur Google Merchant Center, suivez les étapes de création de compte

Google Shopping

B – Créer son flux, simple pour un programmeur
Le flux est un fichier qui recense vos produits, leur identifiant, leur prix, leur composition…
Pour créer son flux, le centre d’aide de Google sera votre meilleur allié : Aide sur Google Merchant Center et plus particulièrement la section dédiée au flux

Google Shopping, quels impacts business ?

Et l’avis de BeDigitalBusiness* ?
Google utilise le freemium pour attirer sa cible prioritaire : les entreprises qui vendent ou qui veulent vendre sur le web. Ce sont elles qui se paient des campagnes publicitaires en ligne (Google Adwords)
Son objectif n°1 est de faire de toutes les entreprises des utilisateurs de ses services. Et pour cela le freemium est un bon hameçon.
Au lancement de Google Analytics, les fournisseurs de logiciels de trafic ont dû changé leur métier. Leur cœur de métier ne pouvait plus être de mettre en valeur leur technologie.
Google a une moins-value : la faiblesse de son service après-vente. Soit vous savez vous débrouiller, soit vous savez où trouver l’information.
Nous allons vivre dans les prochaines semaines, une (r)évolutions des prestations proposées par les comparateurs produits directement impactés par ce nouvel acteur. En parallèle à ces modifications de service, nous allons voir apparaître de nouveaux services : la création automatisée en flux des catalogues produits, voire des experts es flux Google Shoppping… Il va falloir réussir à se faire choisir parmi des millions de produits… Les techniques pour utiliser à bon escient ce nouveau support vont bientôt être proposés sur la toile. Elles se baseront pour les plus sérieuses sur les retours d’expériences anglo-saxonnes / allemandes…
* BeDigitalBusiness forme, conseille et accompagne les entreprises dans l’essor de leur business sur le web : devis gratuit

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bedigitalbusiness 784 partages Voir son profil
Voir son blog