Magazine Sexo

Six bizarreries sexuelles qui n'ont rien de drôle

Publié le 25 octobre 2010 par Spermdonorbe
Six bizarreries sexuelles qui n'ont rien de drôleCertains ont de drôles de rêves: ils aimeraient avoir une érection de plusieurs heures, d'avoir deux sexes, de pouvoir atteindre l'orgasme chaque jour, mais en réalité, ces états sont plus souvent synonymes de souffrance que de plaisir.
Que ceux ne souffrant d'aucune malformation ou de maladies liées au sexe bénissent leur chance. Si vous vous interrogez déjà sur votre "normalité" sexuelle alors que vous naviguez sur une mer calme, imaginez la souffrance quand une bizarrerie se glisse au niveau de vos zones intimes... Voici 6 problèmes de santé qu'aucun d'entre nous n'a envie d'expérimenter:
1. Syndrome d'excitation génitale persistante:
Certains pourraient croire qu'être constamment excitée doit être un état proche du paradis, mais en réalité les femmes souffrant de ce syndrome vivent plutôt en enfer. Cette excitation peut durer plusieurs heures, voire plusieurs jours. Cette sensation n'est pas créée par le désir sexuel et les crises ne diminuent en intensité qu'après plusieurs orgasmes, sans pour autant totalement s'arrêter. Pour l'instant, aucun remède n'est disponible pour ces femmes.
2. Le priapisme:
C'est, en gros, la version masculine du syndrome d'excitation génitale persistante. L'homme souffrant de priapisme fait face à une érection qui dure plus de quatre heures (attention à l'abus de petites pilules bleues! Même si le priapisme peut apparaître sans elles). Cet état n'a rien d'excitant et est au contraire extrêmement douloureux. Il serait lié à des facteurs neurologiques et vasculaires, créant un engorgement au niveau du pénis. Une crise de priapisme exige une visite d'urgence chez le médecin car si elle n'est pas correctement soignée, elle peut mener à l'impuissance.
3. La sexomnie:
Il s'agit ici de somnambulisme sexuel. La personne souffrant de sexomnie développe un comportement sexuel durant son sommeil. Il peut parfois s'en prendre à son partenaire ou à une personne rencontrée sur son chemin. Au réveil, ces personnes ne se souviennent pas de leurs actes.
4. Céphalées orgasmiques:
Ces personnes souffrent de migraines violentes après avoir atteint l'orgasme. Une dure redescente après le plaisir et surtout une migraine qui peut durer plusieurs heures. Les pires crises peuvent être accompagnées de raideur dans la nuque et/ou de vomissements. Désormais, il faudra dire "pas ce soir, chéri, je vais avoir mal à la tête".
5. La diphallia:
Une malformation de l'appareil génital masculin qui se caractérise par une duplication totale ou partielle du pénis. Oui, ces hommes ont alors deux pénis l'un à côté de l'autre, pouvant - dans les cas les plus rares - tous les deux fonctionner normalement mais pas en même temps. Les hommes atteints de cette maladie sont souvent stériles.
6. L'éjaculation rétrograde:
Il s'agit d'une éjaculation au cours de laquelle le sperme, au lieu de sortir normalement, prend le chemin inverse et est renvoyé vers la vessie. Elle est souvent liée à un blocage de l'urètre ou un dysfonctionnement du sphincter de la vessie.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Spermdonorbe 36 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines