Magazine Sport

L'abandon du Dakar / Savourer son footing

Publié le 06 janvier 2008 par Pascal Boutreau

Quoi de neuf sur la planète sport en ce début d'année ? Alors il paraît que le Dakar a été annulé. La menace terrorisme a gagné. Faute sans doute d'avoir envisagé des solutions de repli (qui a dit négligence ?), les organisateurs (sale temps pour ASO avec déjà un Tour de France tout pourri) se sont résolus à renvoyer tout le monde à la maison. Le "Dakar" ira sans doute ailleurs la prochaine fois et certains s'en réjouiront.

Sur certains forums, on peut en effet lire de nombreux messages de satisfaction après cette décision (Braziou, même si je ne suis pas d'accord avec toi sur ce sujet et que je ne partage pas ton aversion pour le sport auto, tu peux y aller, lol, fais péter un bon vieux copier-coller pour insérer tes arguments dans les commentaires... ;)...). Une satisfaction qui serait sans doute la même du côté de certains habitants de Nice si on leur apprenait que l'Ironman du 22 juin est annulé. J'imagine bien certains Niçois en train de dire : "ah ben ça c'est une bonne nouvelle... Parce que tous ces pimpins qui paralysent la circulation dans tout le département avec leur vélo à 4 ou 5000 euros... (un sport de riches et de privilégiés ce triathlon...), tous ces pimpins qui polluent les bords de route avec leur tubes de gels énergétiques qu'ils balancent partout, ils nous les brisent tous les ans... bon débarras... "

Sans prendre en compte les considérations financières, sans m'apitoyer sur le sort des organisateurs, sans même évoquer le manque à gagner pour l'économie locale et les rentrées financières générées par le passage du Dakar dans ces zones (c'est une réalité même si c'est un vaste débat... je conçois d'ailleurs parfaitement qu'on puisse considérer que cet argument n'est qu'une façon de donner bonne conscience à des "privilégiés" venus faire joujou dans le désert, même si je ne partage pas cette vision), je me mets juste à la place des concurrents, et principalement des amateurs (pour les pros, eh bien ils iront ailleurs) qui ont préparé ce rendez-vous depuis des mois, voire des années, qui en ont rêvé de cette course et qui se retrouvent aujourd'hui chez eux au lieu d'être quelque part dans le désert. Dur dur... Imaginez juste qu'on annule un Ironman que vous avez préparé pendant six mois, alors que vous avez déjà rentré votre vélo dans le parc, que vous bien rasé vos petites gambettes toutes affûtées et que le gatosport gonfle déjà dans le four...

............................................................................

Du côté des sports de neige, en combiné nordique, à noter la première victoire de la saison de Jason Lamy-Chappuis, lors d'un sprint disputé samedi en Allemagne. Troisième après le saut, le Français a réussi à contrer le retour de ses adversaires pour aller chercher le quatrième succès de sa carrière. Prometteur pour ce grand espoir tricolore qui vient juste d'avoir 21 ans et qui fait déjà preuve d'une grande maîtrise et d'une impressionnante maturité.

Heureusement que le skieur de Bois d'Amont est là pour remonter un peu les performances du ski nordique. Car du côté du ski de fond, cette saison est pour le moins décevante. Il y a bien eu la "victoire" de Manu Jonnier dans une poursuite la semaine dernière, mais pas grand-chose d'autre à se mettre sous la dent. Vincent Vittoz, champion du monde de la poursuite en 2005, n'a pas été épargné par les maladies et ne parvient pas à remonter la pente. Quelques erreurs de fartage (la matière que les techniciens mettent sous les skis pour favoriser la glisse... une donnée essentielle au haut niveau) sont également venues compliquer les choses.

Pour votre culture générale, sachez également que le Finlandais Janne Ahonen est entré hier dans la grande histoire du sport en devenant le premier sauteur à remporter cinq fois la Tournée des Quatre Tremplins. Avec quatre succès, il partageait jusqu'alors ce record avec l'Allemand Jens Weissflog (papier dans le journal de ce lundi). Il rejoint notamment parmi les plus grands l'Allemand Sven Hannawald, auteur en 2002 de l'unique grand chelem de l'Histoire de cette prestigieuse Tournée.

........................................................

Un mot de squash pour vous signaler que la jolie Camille Serme, récemment honorée mondialement par le titre de meilleure jeune joueuse 2007, a remporté la finale du British Open juniors 19 ans, la plus grosse et prestigieuse compétition pour cette catégorie d'âge. Pourtant menée 2 jeux 0 par la Hongkongaise Au, Camille, déjà championne d'Europe et finaliste malheureuse l'année dernière face à une très forte Egyptienne, a su trouver de belles ressources pour inverser le sort de la rencontre. Chapeau bas mademoiselle (bravo aussi à Philippe Signoret, son coach).

A noter également le très beau parcours de Grégoire Marche, finaliste du tournoi 19 ans, seulement battu par l'Egyptien El Shorbagy.

Toutes les infos et des photos (dont celle-ci) sur www.squashsite.co.uk

.........................................................

Enfin, je souhaite un bon voyage à toute l'équipe de France de hockey sur gazon qui s'envole dans les jours à venir vers l'hémisphère sud. Après un ultime stage de préparation en Australie, les troupes de Jérôme Tran Van disputeront début février à Auckland le tournoi de qualification olympique. L'objectif sera clair : gagner pour avoir le droit de participer à la fête olympique en août prochain. J'y reviendrai dans quelques semaines, mais à fond à fond derrière les Bleus. Dans un groupe relativement homogène avec quatre adversaires principaux (Nouvelle-Zélande, Irlande, Argentine, Etats-Unis), le coup, bien que très difficile, est jouable.

Toutes les infos sur http://managerhockey.wordpress.com/ ... Photo extraite du site de Laurent Etorre www.hockeysurgazon.fr

..........................................................................................

Vendredi

Natation : 1 700 m (séance écourtée car désagréable sensation de gêner les Phelps et consorts...)

Dimanche

Course : 1 heure footing

Sensations très moyennes. Pas trop envie d'y aller mais bon... Dans ces cas-là, le truc c'est de chercher les petits détails qui vous rendent la balade agréable (ou en tout cas moins pénible). Ce dimanche, je me suis donc concentré sur mon environnement. Bonne pioche. J'ai pris beaucoup de plaisir à observer tout ce qui se passait autour de moi dans ce parc de l'île Saint-Germain, coincé entre deux bras de la Seine, le tout sous un magnifique soleil.

On y croise des familles avec les enfants venus tester le petit vélo ou le tracteur sans doute apporté par le père noël  il y a deux semaines. Certains rient aux éclats, d'autres pleurent... dur dur parfois les premiers tours de roues quand papa vous lâche pour la première fois sans les roulettes... Pendant ce temps-là, sur les côtés, les adeptes de l'aviron glissent sur la Seine sous le regard des habitants des péniches en train de boire leur café au soleil. Les footeux ont eux envahi les pelouses. Deux sacs pour faire office de but, des chasubles pour distinguer les équipes et c'est parti. Il y a aussi la (jolie) maman qui montre les oiseaux et les canards à son enfant emmitouflé dans sa poussette.

Parmi les joggeurs et les joggeuses (c'est bien le dimanche, il y a plein de jolies demoiselles), on devine en fonction des "styles" les victimes des "bonnes résolutions" du 1er janvier. Pas sûr pour certains que cela dure très longtemps... D'autres ont visiblement passé ce cap et seront même probablement du côté des Champs-Elysées début avril. Il y a aussi les couples avec souvent le monsieur qui encourage sa copine un peu moins à l'aise dans l'exercice (l'inverse est rare désolé mesdemoiselles...), le tout avec en fond le cri des enfants au milieu des toboggans et autres jeux du petit parc. Bref, autant de visions, de bruits, d'ambiances qui, si on s'applique à être attentif et à ouvrir nos sens, transforment un footing galère en un bon moment.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Pascal Boutreau 6812 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine