Magazine Info Locale

OFFICIEL : Alda Pereira-Lemaitre est investie tête de liste socialiste contre l'avis de militants de sa section

Publié le 27 octobre 2010 par Jenbproductions

C'est officiel ! Voilà une nouvelle fracassante : Alda Pereira-Lemaitre, Maire (PS) sortante a obtenu hier soir l'investiture du Parti Socialiste pour mener la bataille des élections municipales partielles à Noisy-le-Sec, après l'explosion de son Conseil Municipal.
OFFICIEL : Alda Pereira-Lemaitre est investie tête de liste socialiste contre l'avis de militants de sa section
Celle-là même qui, depuis trente mois, prône publiquement les bienfaits de la démocratie avait boudé l'élection interne au parti, élection prévue par les statuts. Il faut avouer qu'elle avait raison, une majorité de militants en droit de voter ne lui étant pas favorables.
D'ailleurs, sans même attendre les résultats du bureau national, elle avait organisé un premier meeting de campagne à l'école Carnot vendredi dernier.
Le Bureau national ne suit pas le vote de la section
OFFICIEL : Alda Pereira-Lemaitre est investie tête de liste socialiste contre l'avis de militants de sa sectionContrairement aux usages, le bureau national n'a pas suivi le résultat du vote en section qui avait élu Jean-Paul Lefèbvre, actuel Adjoint, comme le "1er des socialistes" pour mener cette bataille électorale.
On peut donc légitimement se poser la question de savoir à quoi servent les votes en section s'ils ne sont pas suivis par le bureau national.
Cette décision est tout simplement un dénni de démocratie puisqu'il occulte volontairement l'avis des militants locaux.
Comment vont se positionner élus socialistes et militants ?
Voilà la grande interrogation à compter de ce jour. Les élus vont-ils suivre les directives de leur parti contre leurs convictions profondes ? Et surtout, que vont faire les militants qui ne peuvent en l'espèce ressentir qu'une forme de trahision.
Pour ce qui concerne les élus, il y aura ceux qui vont se mettre "au vert" (non, il n'y a pas de jeu de mots) pendant quelques mois, et d'autres qui, contrairement à leurs désaccords, ravaleront leur salive et suivront le mouvement qui leur est imposé. Quant on est au parti, on suit les directives de celui-ci. Point-barre. Quitte à renier ses convictions. Autant dire de suite que ces élus seront pour longtemps discrédités dans l'opinion. Trop versatiles. Mais la liste d'Alda n'étant officialisée, aucun nom n'est pour le moment avancé.
Mais pour ce qui concerne les militants, c'est une bien autre problématique. Car le bureau national, aussi "puissant" qu'il le souhaite, ne sera pas derrière chaque adhérent dans l'isoloir. Et déjà, des propos recueillis ici et là en cette matinée socialement chargée, bon nombre pourraient préférer la liste commune menée par Gilles Garnier et Anne Déo pour laisser une chance à la gauche ou s'abstenir.
Quel avenir pour la gauche noiséenne ?
Sans préjuger des résultats, les élections réservant toujours son lots de surprises, il est fort à craindre - pour le PS -  que la liste Garnier/Déo arrive en tête du premier tour.
Or on sait parfaitement que les verts refuseront de se rassembler au second tour sur une liste portant le nom d'Alda Pereira-Lemaitre. Sauf à renier leurs trente mois de reproches publiquement avancés en Conseil Municipal.
En conséquence, si l'édile sortant fait plus de 10% au premier tour, elle pourra se maintenir au second sans posssibilité de fusion à gauche. Deux listes à gauche au second tour seraient une aubaine pour la droite à condition que les listes Olivier Deleu (liste d'intérêt communal)  et Laurent Rivoire (Nouveau Centre) acceptent de fusionner.
On risque donc au second tour une triangulaire, voire une quadrangulaire.
Autant dire que si le bureau national du PS voulait rendre les clefs de la mairie aux communistes ou à la droite, ils auront tout fait pour.
La "1ère des socialistes" étant aujourd'hui officiellement désignée, reste à connaitre les 38 autres co-listiers de la liste socialiste. Car pour mémoire, on vote non pour un individu, mais pour des listes. Le scrutin municipal n'est pas un suffrage universel direct. C'est un scrutin de listes. Pour certains, il est bon de le rappeler. Les Noiséens voteront pour des listes et ce sont les Conseillers Municipaux qui éliront le Maire. Moralité, on ne vote pas pour quelqu'un. On vote pour une équipe, dernier mot dont certains ont, semblent-ils, oublié le sens.
En attendant, il ne reste plus qu'à attendre les co-listiers d'Alda Pereira-Lemaitre et des autres aussi (!), et surtout connaitre leurs programmes respectifs.
Maintenant qu'on a vu l'emballage, on aimerait connaitre les contenus !
Je terminerais ce post sur le décès de Georges Frêche. Ce que je vis ici est un peu ressemblant. Ce défunt avait été exclu du PS pour ses propos jugés discriminants par ses pairs du Parti Socialiste. Aujourd'hui, ce même parti l'encense de grandes réussites. Ces dérapages d'antan ? oubliés ! Il faut montrer l'union, coûte que coûte, quitte à revenir sur ses idées.
La grande question finalement, aujourd'hui est de savoir si l'on peut faire confiance dans un parti socialiste pas aussi démocratique qu'il semble vouloir le démonter à Noisy-le-Sec ? Est-ce un parti en qui l'on peut avoir confiance vu son attitude à l'égard de feu Mr Frêche, un jour mis au pilori, aujourd'hui congratulé ? N'est-il pas qu'un moyen pour certains d'accéder au pouvoir et non aux responsabilités ?
Non, franchement, de ce que j'en vois maintenant, je ne regrette pas d'avoir quitté cette frange "gauche-caviar".

(sources : Le Parisien, JENB Productions)
DOSSIERS SPECIAUX ELECTIONS MUNICIPALES 2010
- Le dossier sur Le Post.fr
- Le dossier sur nos archives
- Le dossier vidéo sur Dailymotion
Jean-Emmanuel Nicolau-Bergeret
cet article n'engage que l'opinion de son auteur
© 27 octobre 2010 - JENB Productions


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jenbproductions 1348 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine