Magazine Politique

Logo TSR

Publié le 07 janvier 2008 par Alain Hubler

Alain Hubler blogue

Blog d’un conseiller communal de Lausanne

Feed on
Posts
Comments

7 January 2008 by Alain Hubler

Vous vous souvenez peut-être, le 28 octobre dernier, l’émission radiophonique La Soupe avait révélé, sur le ton de l’humour, que l’émission télévisée de débat électoral Le Grand Débat aurait été truquée. Cette émission diffusée le 10 octobre aurait été précédée d’une adaptation des thèmes de débat censés être choisis par les internautes.

Le jour même de la révélation de cet arrangement, j’avais écrit un courriel à Gilles Marchand directeur de la TSR. Le lendemain, je recevais une réponse peu satisfaisante de Daniel Monnat, le rédacteur en chef des magazines. J’insistai un peu et lui renvoyai un courriel pour obtenir plus d’informations. La réponse fusa en termes un peu abrupts que je traduis : tout a été dit, il n’y a plus rien à ajouter.

Ne me laissant pas décourager, j’ai écrit au médiateur de la RTSR. Mais, hélas, le médiateur a un peu noyé le poisson arguant du fait que ma plainte arrivait hors délai, c’est-à-dire plus de 20 jours après l’émission incriminée. J’ai bien essayé de lui expliquer dans ma demande que personne ne pouvait être au courant de l’arrangement avant l’émission La Soupe du 28 octobre, mais rien n’y a fait. Il a donc décidé qu’il ne pouvait entrer en matière pour ce cas.

Par contre, il m’a aménagé un rendez-vous avec MM. Gilles Pache, directeur de l’information et des magazines, Daniel Monnat, rédacteur en chef des magazines et Blaise Rostan, responsable des affaires juridiques TSR. Tout surpris que toutes ces personnes importantes se déplacent pour moi, j’ai bien entendu accepté la proposition.

C’est ainsi que je me suis retrouvé seul avec moi-même, face à trois cadres de la TSR pour une discussion «informelle» qui a eu lieu dans un des salons du Buffet de la gare le mardi 18 décembre de l’année passée.

La discussion fut bien évidemment courtoise. Les représentants de la TSR m’ont expliqué que leurs intentions étaient bonnes, qu’ils avaient pour seul souci de faire une émission de qualité qui intéresse les téléspectateurs, qui soit rythmée et pas redondante. C’est d’ailleurs ce que m’avait déjà expliqué M. Monnat dans le premier courriel que j’ai échangé avec lui. Et au fond, je ne demandais qu’à les croire.

Mais, je voulais enfin comprendre comment ils avaient fait ces fameux regroupements qui «respect[aient] dans l’esprit le questionnement effectué auprès des internautes tout en assurant un débat électoral riche et non redondant.» Je demandais donc à voir les thèmes proposés au vote des internautes et téléspectateurs et les regroupements effectués.

Alors, vous me croirez ou pas, mais ils n’ont pas été en mesure de me donner les 20 sujets soumis au vote des téléspectateurs, ni de me donner l’ordre d’arrivée du vote. Ils n’avaient plus aucune trace de tout cela !

J’avoue avoir alors été un peu effronté en leur disant que ce n’est pas très professionnel et que, surtout, cela ne change rien au fait que, à plusieurs reprises, il a été annoncé à l’antenne que «Parmi les propositions tirées des programmes des partis, vous avez choisi celles qui reflètent le plus vos préoccupations».

Je leur ai dit que c’était cette dernière chose que je leur reprochais le plus, car c’était manifestement faux.

Ils ont reconnu du bout de lèvres qu’ils auraient dû être plus transparents avec les téléspectateurs, mais qu’ils l’étaient avec moi.

Comme j’insistais un peu trop sur le manque de transparence à l’antenne, ils ont fini par me dire que, finalement, tout cela n’avait pas trop de conséquences puisque j’étais le seul à protester et à demander des explications. J’étais donc remis à ma juste place : un râleur isolé.

Après une heure et demie de discussion transparente, nous nous sommes quittés un peu comme un couple qui divorce avec élégance, mais plein de rancœur …

Auparavant, j’avais proposé au trio de rédiger une sorte de communiqué à mettre sur mon blogue, histoire de clore l’affaire. Ils ont eu l’air dubitatif et n’ont pas saisi la balle au bond. C’est la raison pour laquelle je rédige moi-même, et après mûre réflexion, ce billet qui devrait marquer la fin de cette affaire, car, renseignements pris, je n’ai plus aucune possibilité d’action.

La fin de l’affaire ? Pas si sûr, car finalement, tout ça tend à donner raison à La Soupe. Il ne serait pas surprenant que Le Grand Débat ait été un peu bidouillé. Mais pourquoi et comment ? On ne le saura probablement jamais.

Posted in Médias | Tagged

One Response to “Le Grand Débat : épilogue … pas sûr”

  1. on 7 January 2008 at 7:31 am1 www.romanding.ch

    Le Grand Débat : épilogue … pas sûr

    Le 28 octobre dernier, l’émission radiophonique La Soupe avait révélé, sur le ton de l’humour, que l’émission télévisée de débat électoral Le Grand Débat aurait été truquée. Après pas mal de courriels et lettres, j’ai fini par ren…


Trackback URI | Comments RSS


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Alain Hubler 199 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines