Magazine High tech

Preview de Goldeneye

Publié le 29 octobre 2010 par Livegen
Preview de GoldenEye 007

Après avoir fait les beaux jours des joueurs sur N64 et avoir alimenté les rumeurs chez Microsoft pendant quelques temps, c'est finalement sur Wii que l'on retrouvera GoldenEye 007. Le plus célèbre espion de sa majesté retourne donc chez ses premiers amours et proposera, comme tout bon remake qu'il est, un contenu remanié par rapport à sa version originale. Si nous n'avons pour le moment toujours pas pu voir l'aventure solo, le multi s'est lui dévoilé pendant la Paris Games Week où il était jouable.
C'est donc aux côtés de James Bond Girls aux formes forcément avantageuses que nous avons pu poser nos mains sur la manette dorée (le Classic Controller Pro) afin de se lancer dans des rixes jusqu'à quatre joueurs sur une seule console. Dès les premiers instants de jeu, le plaisir est immédiat et l'on se retrouve projeté plus de dix ans en arrière, à l'époque où l'on jouait encore à la console avec un slip sous notre jean. Ce n'est pas pour autant que le jeu fait vieillot, bien loin de là. Certes, il n'est pas particulièrement beau, ni même exceptionnellement évolué et ne vient rien révolutionner. Il reprend simplement avec bonheur la recette gagnante de son ancêtre en procurant d'intenses shoots de fun dont on ferait bien notre came.

source - 291940
source - 291941
source - 291943


On retrouve tous les personnages de la série ou presque, que ce soient les plus emblématiques vilains (Dr. No et Requin en tête) ainsi que James version Daniel Craig et d'autres têtes connues. Au final, c'est une vingtaine de personnages que l'on peut choisir, qui n'ont pour seul intérêt que le skin, mais qu'importe. Jouer avec Dr. No et mettre une fessée au tombeur de ces dames est jouissif et permet de rétablir un semblant de vérité dans l'équilibre entre le bien et le mal. A chaque début de round, vous pouvez choisir parmi une sélection d'une quinzaine d'armes, que vous pourrez changer en cours de jeu. Chacune a ses avantages et ses inconvénients, même si certaines semblent clairement plus puissantes que d'autres, notamment celles équipées d'une lunette de visée. 
De nombreuses options sont également disponibles avant de débuter l'affrontement, comme par exemple « tir fatal », qui ne permettra de tuer qu'en tirant dans la tête de l'adversaire, ou encore « paintball », qui laissera de jolies couleurs sur votre écran.
Une fois que la partie débute, les contrôles sont immédiats et très simples. Les gâchettes du bas servent à viser et tirer, tandis que celles du haut permettent de lancer des grenades et de mettre un coup au corps à corps, toujours fatal. Le bouton B vous permettra lui de courir pendant un temps limité, pour vous mettre à l'abri ou charger votre adversaire. Tout cela est donc très classique mais est fait avec une grande maîtrise, ce qui permet de s'éclater même lorsque l'on n'est pas joueur de FPS.
Pour terminer sur une note un peu moins dithyrambique, il est à noter que le mode multi de Goldeneye ne flatte vraiment pas les rétines. L'aliasing est très important, les détails peu nombreux et les personnages sont très mal modélisés. Le tout est cependant compensé par un level design bien pensé sur chaque map, qui sera plutôt propice à des armes à longue portée ou qui favorisera au contraire les affrontements au fusil à pompe.
Si le mode solo est aussi bon que cette partie entre amis, GoldenEye 007 devrait frapper très fort et sera très certainement le FPS référence sur Wii.

source - 291947
source - 294798
source - 294799


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Livegen 860 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte