Magazine High tech

Amazon : les bestsellers se vendent plus en numérique qu’en papier

Par Ebouquin
Kindle 3 bookstore

Que ferions-nous sans les communiqués de presse d’Amazon? Bien souvent, ils nous offrent des informations précieuses sur le succès du livre numérique outre-atlantique. Le dernier en date reflète une fois de plus la bonne santé du libraire. Toujours aussi peu bavards sur les chiffres de vente du Kindle, il n’en relève pas moins que le firme de Seattle a passé une nouvelle étape dans son hégémonie sur le marché du livre numérique aux Etats-Unis.

Tout d’abord, le Kindle 3 connaît un grand succès. La firme de Seattle a vendu plus Kindle entre janvier et octobre que sur toute l’année 2009. Cela ne prend donc pas en compte le trimestre à venir qui s’annonce déjà comme exceptionnel pour ce qui est des ventes de readers. Le prix agressif de 139$ pour le modèle WiFi et une stratégie centrée sur le confort de lecture procuré par l’écran E-Ink portent leurs fruits.

Etroitement liées aux ventes d’appareils mais aussi porté par l’accès direct à la librairie numérique que propose le Kindle, les ventes d’ebooks ont atteint un nouveau cap. Les ventes de livres numériques continuent à dépasser les ventes d’ouvrages papiers (qui connaissent aussi une croissance). Sur les 30 derniers jours, les clients d’Amazon ont acheté plus d’ebooks que de livres papiers (version de poche et brochée confondues) pour le top 10, top 25, top 100 et les 1000 meilleures ventes. Le rapport entre ouvrages numériques et leur pendant papier est de 2 pour 1 sur le top 10 des ventes. Le vice-président d’Amazon, Steve Kessel, s’est félicité de tels résultats, “Cela est remarquable si l’on considère que nous vendons des livres papiers depuis 15 ans, et des versions Kindle depuis seulement 36 mois”.

Le forte demande en Kindle et le succès des applications mobiles associées portent les ventes de livres numériques. Amazon bénéficie également d’un large catalogue et de prix attractifs qui favorisent un consommation régulière de contenus. En seulement 36 mois, la firme de Jeff Bezos a réussi un pari audacieux en créant aux Etats-Unis les usages de lecture numérique. Amazon propose sûrement l’offre la plus cohérente du marché même si elle n’est pas exempte de défauts (absence de format ePub, propriétaire etc.). Nul doute que c’est aujourd’hui le modèle à suivre, comme compte faire la FNAC. Le futur concurrent de la FNAC est le meilleur exemple que l’enseigne française pouvait avoir.

Partager cet article : Twitter Facebook Identi.ca Digg del.icio.us Wikio Netvibes email Print PDF

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ebouquin 10420 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines