Magazine Bourse

Peut on toujours donner des titres issus de la levée des stock-options ?

Publié le 07 janvier 2008 par Bernard Carlier
Bourse 01

L’année 2007 a été riche en modifications législatives et réglementaires concernant les stock-options et les attributions gratuites d’actions.

En effet, il y a eu tout d’abord la possible remise en question de la fiscalité des stock-options et de l’intérêt de donner des titres issus de la levée pour purger la plus value.

Autant nous étions rassurés par la réponse Chartier, (JOAN 25 avril 2006, p.4424, n° 6416) qui indiquait que la donation de titres issus de la levée d’options “purger” définitivement la plus-value d’acquisition afférente aux titres transmis.

Puis survint la loi du 20 juin 2007, qui après bien des tumultes a cantonné la non exonération des plus-values en cas de donation aux stock-options émis après cette date (cf. nos articles précédents).

Tout semblait redevenu normal lorsque tout a coup, annoncé en primeur par Christine Lagarde, le gouvernement a rehaussé les prélèvements sociaux de 2,5% pour l’employeur et pour le salarié.

A tout cela s’est rajoutée la hausse de l’impôt sur la plus value impactant naturellement celle issue de la cession des actions de stock-options (la plus value de cession et celle d’attribution lorsque le délai de portage de 2 ans est atteint).

Et les donations dans tout cela ?Il est toujours possible de donner des titres issus de la levée de stock-options (après la fin du délai d’indisponibilité fiscale), du moins pour ceux émis avant juin 2007 (les premiers effets auront donc lieu en 2001). L’avantage de la purge des plus-values est donc intact en matière de donation de titres.

Attention petit rappel si vous êtes marié en régime de communauté, lorsque les options sont levées, les titres appartiennent à la communauté. C’est donc le couple qui donne et non l’un des 2.

On peut donc utiliser les abattements de chacun (151.950 euros tous les 6 ans, abattement qui a été revalorisé par la loi de finances 2008), et calculer les droits sur chaque part transmise. L’avantage est donc plus important !

Crédit photo : Gaston THAUVIN/Stock Exchange 


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Bernard Carlier 42 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte