Magazine High tech

Pixar utilise Azure pour effectuer les rendus de ses films

Publié le 30 octobre 2010 par Leresistant

Lors de la PDC10, une chose devrait particulièrement intéresser les créateurs d’animations.

Un des directeurs de Pixar a indiqué que la société d’animation utilisait la plateforme Azure lors du processus du rendu des films (rendering), convertissant ainsi les données issues du logiciel en images.

Pour le film UP, la durée du rendu aurait été de 250 ans pour un seul et unique ordinateur. C’est pour cela que la plupart des studios disposent de leur propre render farm, dotée généralement de 700 à 800 processeurs.

Pixar a vu un avantage indéniable en Azure : avant, les équipes du studio devaient se partager la ferme de rendu, ce qui pouvait causer quelques ralentissements, et donc perte de productivité. Aujourd’hui, avec Azure, les équipes utilisent RenderMan (le logiciel de rendering développé par Pixar) directement dans le cloud, bénéficier de milliers de processeurs, et peuvent ainsi avoir des rendus immédiatement.

Les utilisateurs peuvent contrôler la vitesse du rendu, en payant plus pour les travaux urgents, et moins pour les tâches moins prioritaires, le tout étant rendu possible grâce à l’élasticité du cloud : les animateurs peuvent choisir combien de processeurs travaillent sur chaque projet.

Pourquoi Pixar a  choisi Azure ? Tout simplement pour la longévité : le service ne risque pas d’être supprimé de sitôt, contrairement aux prestations d’autres sociétés.

Cette plateforme de rendu, utilisant le nuage, pourra permettre aux petites structures de pouvoir réaliser des rendus ambitieux et de haute qualité, sans pour autant devoir investir des sommes conséquentes dans une ferme de rendu : « pay as you go« 

Pixar utilise Azure pour effectuer les rendus de ses films


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Leresistant 54 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine