Magazine Info Locale

La vie est un combat et comme l'a dit La Pallice tant que l'on vit ; on es pas mort.

Publié le 31 octobre 2010 par Blanchemanche
Bon les amies et amis,
Je m'adresse a vous par l'intermédiaire de mes blogs Rochellais et Montreuillois, afin de vous donner des nouvelles de ma situation et rompre un certain silence. Seul quelques uns d'entre vous, mes compagnons de combat politique étaient plus ou moins dans la confidence.
Je ne souhaite aucune compassion. La vie est un combat et comme l'a dit La Pallice tant que l'on vit ; on es pas mort.
Vous allez ou avez de nouveau constaté que j'ai pris quelques distances avec la vie sociale et politique pour une durée assez longue.
En effet le lundi 6 puis jeudi 9 de cette semaine d'avril 2009 a été diagnostiqué un double cancer ORL pharyngo-larynx d'une part et oro-pharynx d'autre part. De plus des nodules complexes ont été également localisé aux niveau pulmonaire. Il s'agit de cancers en phase 3/4, donc très sérieux le niveau 5 n'existe pas.
Dès le 28 avril 2009 j'ai suivi donc cure de 5 semaines de chimiothérapie.
Une intervention chirurgicale a été programmée pour le 29 juillet puis 35 séances de radiothérapie à partir du 23 août 2009 qui m'a amené en traitement jusqu'au 23 octobre.
Je suis à Tenon avec deux professeurs parmi les meilleurs pour assurer une guérison efficace, Il s'agit en oncologie du professeur Lotz et en ORL du professeur Lacau Saint Guily .
les examens de contrôle et post radique pharyngo-larynx et oro-pharynx bien visualisés cliniquement et en nasofibroscopie sont parfaits, sans aucunes tumeurs résiduelles, il n'y a plus d'adénopathie cervicale et le scanner des poumons ne montre pas de localisation pulmonaire.
Les professeurs emploient enfin un terme qui était peu envisageable lors de la biopsie qui a révélé l'état metastasique des ganglions au cou, je suis en rémission totale.
Les examens pré clinique, afin de doser la chimiothérapie, avaient tout de même décelés alors une calcification aortique et constatés qu'une valve aortique fonctionnait mal (souffle au coeur) qui devait être un défaut de naissance.
C'est alors que le 30 mai 2010 lors de mon trajet en vélo à Montreuil pour aller au 40 ème anniversaire du club de rugby (RCM) je me suis retrouvé calé, essoufflé dans la côte de l'avenue Jean Moulin, après une longue pose j'ai pu regagner le terrain de rugby, participer au repas et aussi danser une partie de la soirée avec les potes de mon fils Gabriel.
J'étais bien parmi les militants associatifs, j'ai beaucoup apprécié la venue de Domi comme l'ont scandé les jeunes de l'école de rugby, j'ai pu parler de mon fils Gabriel à Dominique, nous avons eu un vrai échange qui fait chaud au coeur. En tout cas quel acceuil des jeunes envers Domi, c'est a méditer pour ceux qui sont aptes a la critique facile et qui colportent qu'elle est pas populaire.
je m'en suis retourné le lendemain chez moi à La Rochelle et le 3 juin j'ai été victime d'une syncope toujours en faisant du vélo , heureusement à côté de ma maison.
Là j'ai pris les grands moyens, consultation d'un radiologue, le docteur Ayrault à La Rochelle. La calcification s'était accentuée laissant peu de place à l'oxygénisation et la circulation du sang, le risque de mort subite était probable, l'épreuve d'effort du 16 juillet a été avorté, je risquais de ne plus me réveiller ? La décision de me faire opérer a été prise, donc une double opération à coeur ouvert, pose d'une valve mécanique et remplacement l'aorte ascendante sur la longueur calcifiée. Mon âge en dessous de 60 ans) permettait de prendre cette disposition malgré les effets secondaires , prendre des anticoagulant jusqu'à la fin de ma vie. Mais plus besoin d'intervention chirurgicale dans le futur. J'ai été opéré par le professeur Deville à la clinique Saint Augustin de Bordeaux, dans de très bonnes conditions, avec un rapide réveil d'anesthésie générale. Cet opération a également localisé un point d'anévrisme, trace de ma syncope du 3 juin dernier qui aurait pu être fatale.
J'ai suivi un programme de rééducation à Cardiocéan à Puilboreau près de La Rochelle jusqu'au 11 novembre 2010. Je ne puis que vous conseiller cet endroit remarquable. L'ensemble du personnel: acceuil, infirmerie, médecins, cardiologues, kinésithérapeute, cuisine est compétent, aimable tout dévoué à votre rétablissement. De plus le régime crétois qui est servi au restaurant est délicieux, à base de poissons, viandes blanches, yaourts, fruits, vin rouge et surtout huile d'olive. J'ai de nouveau maigri pour me retrouver à 60 kg( pour 95 kg avant mes ennuis de santé).
Le suivi, les investigations, l'interdisciplinarité est exemplaire. A titre d'anecdote je tiens a vous relater un petit événement a méditer. Le professeur Lotz s'était excusé ne ne point pouvoir suivre ma première séance de chimiothérapie le 28 avril 2009 . Au même moment il allait en délégation rencontrer avec des professeurs hospitaliers, Madame la Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot pour lui expliqué le mal fondé de sa réforme hospitalière avec la mise en place de protocoles opératoires ne prenant pas en compte l'aspect interdisciplinaire des décisions thérapeutiques et le fait que chaque patient est en soi un traitement différent et adapté.
Je me suis à mon excusé ne ne pouvoir l'accompagner du fait de mon entrée en hospitalisation en hôpital de jour, mais que je faisais signer la pétition pour la défense des hôpitaux publics sur mes blogs.
Quand au personnel d'accompagnement c'est vraiment top. Nous avons là une médecine efficace et rassurante. Préservons là dans nos combats actuels et futures cette excellence afin que le droit à tout un chacun d'en bénéficier soit préservé.
Mais lorsque l'on a subit de pareilles épreuves, après un vie de 42 ans et demi de travail sans aucuns arrêts maladies ou de travail on est toujours pas a l'abri des mauvais sorts.
Le 21 mai dernier mon fils Gabriel après sa journée scolaire an fin d'après midi a été victime d'un évanouisssement après avoir pris son bain, puis après une phase de réveil a été plongé dans un coma. Heureusement sa mère a eu le réflexe de l'amener à l'hôpital Trousseau avec l'aide François son beau frère, un scanner a décelé une tumeur au cerveau ( un astrocytome) nécessitant une intervention chirurgicale d'urgence et donc un transfert à l'hôpital Necker.
Une tumeur cérébrale a éclatée vers un danger mortel à 100%. Une hydrocéphalie c'est à dire une anomalie neurologique sévère, définie par l'augmentation du volume des espaces de son cerveau contenant le liquide céphalo-rachidien a provoqué une compression du cortex.
La compression de son cerveau par cette tumeur à engendré une perte momentanée du langage et de l'usage des membres de son côté droit.Une hémiplégie paralyse partiellement la moitié droite de son corps. Les zones moteurs du cerveau responsables des mouvements du corps par activations des muscles ne répondent plus actuellement. Une longue rééducation à la clinique Rist à Paris permettra un retour de l'usage de la parole et certainement de sa jambe et main droite à plus ou moins longue échéance.
Voilà je tiens à vous annoncé mon retour parmi vous le 11 novembre prochain, optimiste et en total confiance en notre médecine.
René
--
http://reneblanchemanche.blogspot.com/
http://larochelle-rebelle.blogspot.com/
http://www.montreuilriposte.blogspot.com/
http://libations-et-agapes.blogspot.com/
Skype : rene.blanchemanche
http://npaeau.blogspot.com/

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Blanchemanche 29324 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte