Magazine Politique

John McCain devrait bénéficier d'un rebond dans le New Hampshire

Publié le 07 janvier 2008 par Exprimeo
John McCain bénéficie d'une notoriété et d'une image de marque très spécifiques dans le New Hampshire. Le score de demain constituera donc une embellie manifeste. Pour John McCain, la course à l'investiture républicaine pour la présidentielle a débuté en ... 1999. Le Sénateur de l'Arizona, avec sa très élégante épouse Cindy, s'engage alors dans les primaires qui comptent un autre participant redoutable, GW Bush. Mc Cain a des atouts importants. Fils d'amiral, petit-fils d'amiral, en 1967, il est pilote d'un avion qui est abattu au-dessus d'Hanoï. Il s'éjecte et se retrouve au sol dans un lac avec une jambe et deux bras cassés. Il est conduit à la prison de Hoa La. L'objectif des nord-vietnamiens est simple. Ils veulent obtenir du fils du Commandant en Chef des Forces du Pacifique qu'il signe son autocritique en se désignant " criminel de guerre ". Il refuse et endure 26 mois de confinement solitaire. Plusieurs mois plus tard, il ne pèse que 45 kilos et les nord-vietnamiens lui proposent alors une libération anticipée. Il refuse et ne sera libéré qu'en 1973. En 1999, bon nombre d'observateurs sont convaincus qu'avec un tel cursus, John McCain ne fera qu'une bouchée du " fiston du Président Bush " casé lui dans la garde nationale du Texas. Mais si l'élection présidentielle américaine est faite d'histoires qui dénotent un destin, elle demeure d'abord une redoutable machine financière. Au moment où les finances de GW Bush étaient les plus faibles et celles de McCain les plus fortes, McCain n'a compté qu'un petit tiers des moyens financiers de GW Bush... Si John McCain a le profil du héros, GW Bush a les moyens financiers historiquement les plus élevés de l'histoire d'un candidat à des primaires. Après quelques embellies électorales dans des Etats au nombre faible de délégués à l'exemple du New Hampshire où McCain devance GW Bush de 18 points, la force de l'argent emporte tout sur son passage. GW Bush est désigné par le Parti Républicain. La situation en 2008 risque de beaucoup ressembler à celle de 1999. Au début de la primaire au sein du parti Républicain pour la présidentielle 08, l'avance prise par McCain paraissait décisive. Dés la campagne de 2000, il avait marqué son territoire. A cette époque, il avait été le seul à s'opposer à GW Bush. Puis, il avait fait preuve d'un parcours sénatorial habile témoignant la solidarité dans la différence. Sa solidarité n'a fait défaut à aucun vote sur les priorités de GW Bush. Mais il a su garder sa différence sur des dossiers majeurs dont l'éthique et la réforme des cercles de pouvoirs de Washington. Si bien que la défaite de novembre 2006 ne fut pas la sienne. Bien davantage, parmi les premières mesures adoptées par les Démocrates, il a pu publiquement se féliciter de les voir le rejoindre dans certaines de ses anciennes propositions. A l'opposé de la clarté simple attendue par l'électorat, McCain est compliqué, nuancé. Il vit dans la gestion et moins dans les symboles. Il incarne les passerelles avec les démocrates et non pas le parti Républicain sans concurrent. Il est culturellement loin de sa base républicaine qui ne partage ni ses états d'âme ni ses débats " philosophiques ". C'est pourquoi, le score du New Hampshire ne devrait être qu'une embellie.

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Exprimeo 5182 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines