Magazine

Halloween, bonbons… Jason Statham

Publié le 01 novembre 2010 par Theguywhisperer

Halloween 2010: it’s a wrap!

Et tout semble s’être déroulé comme à l’habitude. Les parents ont ramassé de la chaire de citrouille partout dans la maison, les enfants ont pleuré parce que les parents les ont obligés à porter leur costume avec leur méga manteau d’hiver en dessous et les psychopathes ont pris plaisir à distribuer leurs pommes pleines de lames de rasoir. Une Halloween bien ordinaire, une année de plus!

En ce qui me concerne; ça a été super. Avec les restants de première neige et mes escaliers qui sont les plus dangereux du monde, j’avais peur des accidents en distribuant les bonbons hier soir. La dernière chose que je voulais, c’était avoir l’hospitalisation d’un petit IronMan sur la conscience. Mais heureusement, tout est allé presque comme sur des roulettes! Une seule personne a déboulé les marches en venant chercher des bonbons; mais c’était un ado, alors c’est correct. Ça lui apprendra à passer l’Halloween à son âge!

Halloween, bonbons… Jason Statham

J'ai le goût de le mettre dans ma fenêtre, comme dans Home Alone!

À part ça, j’ai peut-être pas gagné mon souper meurtre et mystère, mais je suis quand même repartie du party avec un gros carton grandeur nature de Jason Statham. Après toutes les jokes que j’avais faites sur lui dans la soirée et les photos que j’avais prises avec lui comme s’il était ma date, c’était tout naturel que je reparte avec. Sur le coup, c’était vraiment drôle, mais je dois dire que le lendemain matin, je me suis réveillé assez embêtée à l’idée de lui trouver une place dans mon appart. Veux-veux pas, j’avais un dude de 6 pieds 3 en carton qui traînait dans mon salon. Pis tsé, jamais je pourrais mettre Statham au recyclage.; ça serait comme mourir un peu. Je suis pas mal sûre que mes voisins me jugeraient, aussi.

Mais c’est fou pareil comme, contrairement à ce qu’on pourrait penser, l’Halloween est une fête où on peut voir la vraie personnalité des gens, même s’ils se mettent un masque. En fait, on est portés à croire que c’est une soirée où on peut se déguiser et entrer dans la peau de quelqu’un d’autre, alors que pourtant, le costume en dit tellement sur la personnalité des gens.

Par exemple, avec les années, j’ai pu constater que les filles déguisées en fées ou en princesses sont souvent des filles insécures alors que celles habillées en monstres dégueus sont souvent à l’aise avec leur corps. Il y a aussi les gars déguisés en démon qui ont souvent peur de l’engagement. (Évidemment, ça reste du cas par cas. Par exemple, je pourrais très bien vous dire qu’une fille déguisée en infirmière cochonne est un paquet de troubles ambulant; mais il resterait toujours la fine possibilité que cette fille soit moi à l’Halloween 2009 qui se pointe acheter son costume chez Jean Coutu le 31 octobre à 21h45 et qui constate qu’il reste un seul accessoire dans tout le magasin: une casquette d’infirmière). L’année passée, dans un bar, il y avait un gars déguisé en tampon. Je sais pas comment analyser ça, mais une chose est sûre: il était vraiment drôle. (et pas mal de filles lui ont parlé…)

Fait saillant du porte-à-porte d’hier: un petit gars à qui on ouvre et qui nous dit, à l’agonie: «NON! Non… Surtout pas de bonbons. Mais est-ce que je pourrais avoir un verre d’eau s.v.p.? J’ai vraiment soif…» Ça a l’air de rien sur le coup, mais la façon dont ça s’est passé, c’était hilarant. Soit il avait VRAIMENT mangé beaucoup de bonbons et il était déshydraté, soit ses parents le nourissent de bonbons à l’année à chaque repas et lui, il fait du porte-à-porte à l’Halloween pour recevoir de l’eau.

Et vous? Comment ça s’est passé votre Halloween? Vous étiez déguisé en quoi, que je vous juge?


Filed under: Impertinence

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Theguywhisperer 48 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte