Magazine

Un recueil + une biographie de Bukowski

Publié le 05 janvier 2008 par Zorglub

Les éditions du Rocher devrait sortir le 7 & 15 février 2008 un recueil de poésie de Charles Bukowski datant de 1969 "The Days Run Away Like Wild Horses over the Hills" (traduit par "Les jours s’en vont comme des chevaux sauvages dans les collines". Quelques poèmes sont déjà publiés dans le recueil "Avec les damnés" chez Grasset) et la très documentée biographie de Howard Sounes : "Charles Bukowski: Locked in the Arms of a Crazy Life" (traduit par "Charles Bukowski : Une vie de fou"). En espérant que tout cela sortira à temps et dans une traduction irréprochable…

Présentation de l’éditeur :

Publié chez Black Sparrow Press en 1969 et inédit en France, Les jours s’en vont comme des chevaux sauvages dans les collines est considéré par beaucoup d’amateurs de Bukowski comme son meilleur recueil de poésie, et l’un de ses meilleurs livres tout court. La première partie du recueil est hantée par la figure de Jane Cooney Baker, sa première compagne décédée en 1962, qui servit de modèle au personnage de Wanda, interprété par Faye Dunaway dans le film Barfly. Outre ces poèmes poignants, on découvre des textes d’une grande diversité, tantôt lyriques, tantôt bruts et prosaïques. Bukowski parle avec justesse du sort des clochards, des sans-abri, des prisonniers. Il se livre aussi à cœur ouvert, lorsqu’il évoque une journée aux courses, une putain, un chat ou Mozart. On retrouve surtout d’un bout à l’autre de ce livre cette voix profondément originale, minimaliste et percutante à la fois, qui fait de lui un des plus grands poètes américains de son époque.

« La poésie de Bukowski, c’est essentiellement des histoires, tout comme sa prose. Quand il écrivait des poèmes, c’est juste qu’il n’avait pas poussé le chariot de la machine à écrire jusqu’au bout de la ligne. Ça dépendait de sa gueule de bois quand il commençait à taper. » (Lawrence Ferlinghetti).

« Jane inspira à Bukowski plusieurs de ses meilleurs livres : le recueil de poèmes Les jours s’enfuient comme des chevaux sauvages dans les collines est marqué par son souvenir. Ce recueil est encore aujourd’hui considéré comme une des œuvres maîtresses de Bukowski. (…) Les jours s’enfuient comme des chevaux sauvages dans les collines est l’œuvre poétique de référence de Bukowski, de même que Le Postier est sa principale œuvre en prose. » (Howard Sounes, auteur de la biographie Charles Bukowski).


tags:

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

  • L’année numérique

    L’année numérique

    Depuis 2009, voici l'exercice de recul sur l'année numérique écoulée avec projection sur l'année qui commence. Cette année 2020 a accéléré la transformation... Lire la suite

    Par  Davidfayon
    HIGH TECH, INTERNET, WEB2.0
  • Cake au café et aux dattes

    Cake café dattes

    Une recette qui réchauffe ( recette de notre amie Diane, Québécoise gourmande )ce cake vient à point nommé pour le dessert du soir, en regardant tomber la... Lire la suite

    Par  Annickb
    CUISINE, RECETTES

A propos de l’auteur


Zorglub 35 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte