Magazine Internet

Les compagnies aériennes embarquent Internet !

Publié le 08 janvier 2008 par Eparsa

Les hommes d'affaires, qui profitaient de leurs voyages en avion pour se déconnecter quelques heures, n'auront bientôt plus l'occasion de couper le cordon. Dans les prochaines semaines, plusieurs compagnies aériennes américaines vont proposer à leurs passagers d'accéder à internet pendant les vols. Dès mardi, la compagnie à bas coût, JetBlue, donnera le coup d'envoi avec, c'est inédit, un accès aux emails totalement gratuit, annonce le New York Times. Elle sera suivie par American Airlines, Virgin America et Alaska Airlines, qui comptent offrir des accès internet pour 10 dollars par vol courant 2008, selon le quotidien. L'internet dans les avions n'est toutefois pas une nouveauté. Ces dernières années, plusieurs compagnies aériennes internationales, telles que Japan Airlines et Lufthansa ont testé le système « Connexion by Boeing », brutalement interrompu en 2006 faute de débouchés, indiquait alors l'avionneur.

« Pourquoi faire payer quelque chose qui ne fonctionne pas très bien ? » Aujourd'hui, pour respecter les réglementations aériennes, les connexions passent non plus par satellite ou les réseaux mobiles mais par le WiFi, grâce à une antenne installée sur l'avion - un airbus A320 est pour l'instant équipé - qui envoie des signaux aux relais terrestres. Ce qui limite son usage aux vols intérieurs. LiveTV, la filiale de JetBlue qui a développé le système, a acquis l'an dernier pour 7 millions de dollars la licence de fréquences qui n'interfèrent pas avec les communications de téléphone mobile à terre. Pour l'heure, ils reconnaissent que le système n'est pas assez fiable et limitent l'accès aux emails (sans pièce-jointe !) et à la messagerie instantanée, depuis un smartphone ou un ordinateur portable. Les journalistes américains qui participaient au voyage inaugural ont noté des coupures et une vitesse de navigation qui rappelle le bas débit. « Pourquoi faire payer quelque chose qui ne fonctionne pas très bien ? », demande David Neeleman, fondateur et PDG de la compagnie à bas coût.
Les autres compagnies se montrent plus ambitieuses. Aircell, qui a développé le même type de communications air-sol, équipera un premier Boeing 767 d'American Airlines courant décembre, puis un avion de Virgin America, et proposera tout l'internet. Ce service pourrait être proposé ensuite à tous les passagers au printemps. Row 44, partenaire d'Alaska Airlines, a conçu lui un système de communication air-sol par satellite, qui fonctionne aussi à l'international et au-dessus des océans, contrairement au WiFi. Ces compagnies devraient demander environ 10 dollars par vol, ce que les passagers seraient prêts à payer pour les trajets les plus longs.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eparsa 1770 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines