Magazine Santé

Qui est à risque de trouble bipolaire?

Publié le 05 novembre 2010 par Marc1462

Qui est à risque de trouble bipolaire?

Qui est à risque de trouble bipolaire?

Environ 5,7 millions d’adultes vivent avec le trouble bipolaire aux États-Unis. Le trouble bipolaire affecte les hommes et les femmes, ainsi que toutes les races, groupes ethniques et classes socio-économiques.

Bien que les hommes et les femmes semblent être également affectés par le trouble bipolaire, il y aurait plus d’épisodes dépressifs chez la femme et plus de manies dépressives chez l’homme. Les femmes ont aussi tendance à connaître plus d’épisodes d’état dépressif mixte que les hommes. Le premier symptôme d’un homme avec un trouble bipolaire, peut être des épisodes maniaques (L’épisode maniaque se définit par une humeur euphorique et (ou) irritable, associée à une hyperactivité physique et psychique), tandis que les femmes ont tendance à avoir un état dépressif.

Le trouble bipolaire peut se présenter à n’importe quel âge, mais en général, l’apparition se produit autour de 25 ans.

Les habitudes de vie augmentent-elles le risque de trouble bipolaire?

Le manque de sommeil augmente le risque d’avoir un épisode de manie chez une personne atteinte du trouble bipolaire. La privation de sommeil est réputée pour avoir des effets dépressifs et peut donc provoquer une rechute car les bipolaires privés d’une nuit de sommeil sont en effet sujets à des décompensations maniaques.

La consommation excessive d’alcool ou de drogues peut également déclencher des symptômes bipolaires. La recherche a montré qu’environ 50% des malades bipolaires ont un problème de toxicomanie ou un problème d’alcool. Les victimes ont souvent recours à l’alcool ou des drogues comme automédication au cours de leurs épisodes de trouble de l’humeur.

Au cours de la vie il existe d’autres facteurs précipitants tels que les événements pénibles de vie (difficultés conjugales, problème professionnel ou financier…) et le stress répété (surmenage professionnel, manque de sommeil, non-respect des rythmes biologiques propres). Il a également été démontré qu’un niveau d’expression émotionnelle élevé dans les familles (emportements ou cris pour des événements mineurs) était un facteur précipitant de la maladie.

Les gens sont souvent diagnostiqués bipolaire après un événement stressant ou traumatisant de leur vie. Ces déclencheurs environnementaux peuvent inclure des changements saisonniers, les vacances, et les changements majeurs de la vie tels que le début d’un nouvel emploi, une perte d’un emploi, un nouveau collège, les désaccords familliaux, le mariage, ou un décès dans la famille.

Source : www.lapressesante.info


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Marc1462 128 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazine