Magazine High tech

Fallout New Vegas

Publié le 08 novembre 2010 par Gameinvaders

Presque 2 ans après Fallout 3, Bethesda Softworks  se relance dans l’aventure, mais cette fois ci avec les développeurs d’Obsidian.  Pourquoi de nouveaux développeurs ? Y a-t-il de gros changements par rapport à Fallout 3 ? Fallout New Vegas arrive-t-il à corriger tous les défauts qui étaient présents dans Fallout 3 ? Des défauts qui ont participé au rejet de ce jeu par les fans des 2 premiers opus. Et est-ce que cette correction suffira pour que ces fans reviennent prendre du plaisir en compagnie du fameux Vault Boy ?

Test réalisé sur PS3

Fallout_New_Vegas (3)

Novac, une ville charmante, croyez moi !

Dans Fallout New Vegas (FNV) vous incarnez un coursier qui, à la livraison de son dernier paquet, s’est fait tirer dessus et a été laissé dans un cimetière. Mais c’était sans compter l’intervention de Victor, un robot pour le moins étrange qui vous déterrera et vous emmènera chez le docteur du coin.  Ce docteur fort en chirurgie plastique vous permettra de refaire votre visage et de créer comme dans les autres Fallout un avatar personnalisé.  L’occasion aussi de revenir sur votre personnalité à savoir la Force, la Perception, l’Endurance, le Charisme, l’Intelligence, l’Agilité et la Chance et de choisir 3 domaines de prédilections. Des domaines que l’on connaissait déjà avec  Fallout 3 mais qui prennent beaucoup plus d’importance avec Fallout New Vegas, puisque certaines missions deviendront impossibles, ou trop difficiles si vous n’avez pas les points de réparations, les points de discours ou encore de sciences nécessaires. FNV verra aussi la création d’un nouveau domaine, la survie, des points qui semblent un peu inutile, à moins bien sûr que vous jouiez en mode hardcore. Ce nouveau mode ,inclus dans cet opus, obligera le joueur à manger, boire, dormir pour survivre… De plus dormir ne vous soignera pas et les Stimpacks ne résoudront pas vos problèmes d’amputation. Seul un docteur où des trousses de médecins répareront vos membres. Maintenant je trouve que ce mode hardcore n’augmentera que très peu la difficulté du jeu, mais il augmentera vraiment le réalisme de l’univers. Un réalisme souvent mis à l’épreuve puisque vous ferez face à une IA médiocre, voir complètement débile, et surtout des faits qui, même dans cet univers, semblent impossibles.

Fallout_New_Vegas (5)

Un bel effet de lumière, ou pas...

Maintenant certains diront que cette débilité fait partie de l’humour très présent du jeu. Un humour qui vous proposera quelques expériences insolites comme la possibilité d’avoir des « relations sexuelles » avec un « Sexrobot » ou encore une goule déguisée en cow-boy. Des aventures de ce type ,vous en vivrez souvent dans le jeu. Et bien que la trame principale ne soit pas sensationnelle, toutes ces petites expériences souvent liées à des quêtes annexes font preuves d’une qualité d’écriture assez intéressante. Et  ce scénario pas exceptionnel non plus, je dois quand même l’avouer reste meilleur que celui de Fallout 3. Et heureusement d’ailleurs, car si le gameplay et le scénario relève le niveau, on ne peut pas en dire autant du moteur graphique.  Réutilisant le moteur d’Oblivion (The Elder Scrolls IV), FNV est moche, avec des textures dégueulasses, des jeux de lumières souvent ratés. On regrettera aussi l’absence d’un brouillard puisque finalement, des objets apparaissent devant vos yeux comme par magie. D’ailleurs les développeurs ont beaucoup insisté à l’époque sur le clipping du jeu en annonçant que « vous pourrez voir très loin dans le jeu ». C’est vrai que certains points de vue seront très intéressants, mais à condition que vous ayez la machine adéquate. Car sur PS3 le jeu rame à mort et croyez-moi, ce n’est pas gaie (attention aux jeux de mots). Les baisses de framerate, les lags intempestifs et surtout les retours inattendus sur le menu PlayStation ont de quoi rendre fou. Surtout que les temps de chargements sont parfois trop lent et donnent l’impression que ce monde ouvert n’est pas si ouvert que ça. Mais dès les premières heures passées sur le jeu, vous prendrez vite le coup de main et vous apprendrez assez rapidement à sauvegarder très souvent. Maintenant, même si le jeu vous rendra fou à cause des bugs que vous rencontrerez, et qui finalement ont empiré depuis Fallout 3, Fallout New Vegas reste un jeu qui a beaucoup de charmes et qui mérite vraiment le détour. Surtout pour l’écriture et l’expérience qu’il pourra vous offrir. Les développeurs d’Obsidian vous emmènent dans un univers décalé, qui par ses références ou son contexte post-apocalyptique, ne manquera pas de vous faire rire.

Fallout_New_Vegas (1)

Un compagnon attachant et une belle référence

Pour finir, je ne peux pas parler de Fallout New Vegas sans revenir sur la map, et de l’incroyable possibilité d’exploration qu’elle offre. Dans Fallout vous êtes libres d’aller ou vous voulez même si la carte est moins grande que le précédent Fallout. L’expérience est beaucoup plus riche avec plus de PNJ importants, plus de vie et plus de lieux à découvrir. Mais attention de ne pas trop vous éloignez de la route principale, puisque même si vous êtes libres d’aller ou bon vous semble, votre niveau ou encore vos capacités feront de vous une proie facile pour vos ennemis ou les créatures mutantes qui peuplent les terres dévastées. Le plus utile restera de trouver pour vous accompagner un compagnon qui saura se montrer indispensable dans certaines situations. D’ailleurs ils sont plus nombreux dans cet opus, et tous comme vous, chacun aura sa propre expérience, sa propre histoire et surtout ses propres capacités qu’il partagera s’il vous accompagne.  Et pour ça il faudra être un bon sophiste et savoir les convaincre.

Fallout New Vegas, devait être le jeu qui renouerait les anciens et les nouveaux fans de Fallout, finalement le résultat n’est pas vraiment réussi car je ne pense pas que les joueurs de Fallout et Fallout 2 recherchent cette expérience. Maintenant les joueurs de Fallout 3 retrouveront leur marques et adoreront ce nouvel opus qui plonge le joueur dans un jeu plus proche d’un RPG que son prédécesseur. Si vous passez outres les défauts techniques du jeu vous profiterez donc de plus de 40 heures de jeu. Surtout si vous tenez à faire toutes les quêtes annexes qui seront souvent plus intéressantes que la quête principale.

Score: 4 out of 5 stars


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Gameinvaders 3370 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte