Magazine Médias

The Big C [1x 11]

Publié le 08 novembre 2010 par Lulla

TheBigC_1280x800

New Beginnings //

44030378

vlcsnap_431784

   Comme son titre l'indique, cet épisode sonne comme un nouveau départ pour Cathy et quelque part pour la série aussi. Le nombre de personnes dans l'entourage de Cathy qui ne sont pas au courant de sa maladie se réduit à vue d'oeil. Il reste son fils, Adam, qui pourrait bien être le dernier à l'apprendre, son frère, à qui elle l'a avoué avant de se rétracter (je ne me suis pas encore remis de cette scène magnifique) et puis sa meilleure-amie, Rebecca, qui va visiblement rester dans les parages et je m'en réjouis puisque je l'espérais. Son histoire avec Sean n'a pas plus d'intérêt que ça mais la scène de la rupture était absolument géniale ! Cynthia Nixon est à la hauteur du reste du casting, à la hauteur de Laura Linney. Je ne m'étais pas vraiment imaginé la réaction de Paul suite à l'annonce de Cathy mais je crois que si j'avais pris le temps de le faire, ça serait passé exactement comme ça dans ma tête. Il y a quand même une chose qui m'a surpris et un peu déçu : qu'il ré-emménage si vite. Quelque part, même si c'était la chose la plus sensée à faire, d'un point de vue scénaristique c'est assez risqué. Ca réduit pas mal le champ des possibilités. Je doute fortement que tout rentre dans l'ordre, auquel cas la série n'aurait plus d'intérêt, mais je me demande vraiment comment elle va réussir à maintenir l'intérêt dans ces conditions. C'est un peu la même chose pour Marlene. Son alzheimer est traitée avec beaucoup de justesse et de finesse mais que dire de plus ? C'est la première fois que je ressens une sorte de pessimisme quant à l'avenir de la série et de ses personnages. Je ne sais pas si je suis très clair...

    En regardant cet épisode, j'ai eu l'impression d'une succession de scènes fortes. Un flot continu d'émotion. A ce petit jeu-là, je crois que c'est la collègue de Paul qui m'a le plus touché. Son petit discours, entre deux portes, rempli de larmes et de résignation, était absolument bouleversant. C'est sans doute la première fois que le cancer a été envisagé comme il est vraiment, et non comme Cathy l'envisage elle. Ca apporte une authenticité à un récit qui en manquait un peu, tout en offrant un autre regard tout aussi intéressant si ce n'est plus puisqu'inédit. Mais la série est peut-être peu à peu en train de rentrer dans la norme dans le sens où Cathy pense maintenant qu'il est préférable de se soigner, au moins d'essayer. Ce n'est pas ce qu'on nous a vendu au départ mais pouvait-on vraiment vivre dans l'illusion plus longtemps ? On garde quand même la part de fantaisie nécessaire puisqu'il s'agit d'une gérison par piqûres d'abeilles... Les scénaristes n'ont pas oublié d'être drôles en envoyant Cathy, Marlene et Rebecca dans un club de strip-tease. Même si c'était très drôle, on sentait déjà le revirement de situation avec une Cathy pas à l'aise du tout face aux hommes quasi-nus. Elle n'avait pas le coeur à s'amuser et à croquer la vie à pleine dent, comme elle tente de le faire depuis le début.

vlcsnap_416395

// Bilan // Cet épisode marque un tournant important dans la courte histoire de The Big C. Ca fait un peu peur car on sait très exactement ce que l'on perd et pas vraiment ce que l'on gagne. Mais je suis confiant...


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Lulla 626 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog