Magazine Journal intime

:0)

Par Eric Mccomber

Quelques trucs se passent au cours de l'exécution de cette sympathique reprise de Little Wing du demi-dieu Hendrix. D'abord, il est délicieux d'observer le dévouement et la concentration de Sherryl Crowe, invitée à doubler la voix d'Eric Clapton, qui chante la pièce avec toutes les idiosyncrasies d'un vieux loup-de-mer habitué à faire à sa manière. Mais surtout, ce qui m'a offert un frisson, c'est ce moment rare, survenant vers la fin du duo réunissant le guitariste et Sanborn, son éternel saxo. Ceux qui connaissent Clapton savent avec quelle autorité cet adepte de la lenteur et de la clarté a l'habitude de surmonter les solistes qui se frottent à sa stature, généralement en se paumant dans les dédales absurdes de la performance.
Certains se rappelleront du fameux épisode de The Last Waltz où Robbie Robertson prend au pied levé le solo de Clapton, victime d'un souci technique, et épate tout le monde en y allant d'un magnifique blow très personnel et flamboyant. Eric Slow Hand sourit, touché par tant de bonne volonté, prend la relève, et amène le morceau quinze étages plus haut, après tout, on est pas là pour se faire faire la nique ! Eh bien pour une rare fois, Eric prendra son trou dans le présent clip, de bonne grâce, à l'hilarité générale du groupe. J'ai des frissons de plaisir à voir tous ces vieux potes jouir du moment. Au commencement de la dernière reprise de la boîte solo, Clapton se pisse un tout petit peu dessus, peut-être encore étourdi par le frottage d'oreilles qu'il vient d'encaisser.
La chose me rappelle un peu le légendaire John McGale, avec qui j'ai souvent partagé la scène, si ce n'est que je ne l'ai jamais vu, ce diable-là, se faire mettre une pâtée. Tous les grands de Montréal s'y étaient pourtant collés. Mais sur scène, personne n'avait autant de cartouches de fureur amusée et d'incendie pince-sans-rire que le vieux McGale. Même pas par Steve Hill à l'époque où il n'avait pas encore perdu son mojo, son âme et son timbre à fréquenter le succès facile des troglodytes adulés.© Éric McComber

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Eric Mccomber 400 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog