Magazine

Qui veut tuer son chien…

Publié le 09 novembre 2010 par Jfa

… L’accuse de la rage. Je vous recommande l’article “Une soirée UMP (2) : « quasi illettrés » et pourcentages ébouriffants” de l’excellent blog Interro écrite  dans lequel il rend compte d’une réunion du club de réflexion de JF Copé centrée sur l’école (et surtout l’école publique), ce pelé, ce galeux d’où venait tout le mal…

Il fait état d’une intervention d’un membre de l’Institut Montaigne annonçant que 25% des gamins qui sortent de l’école sont de quasi-illétrés. L’article souligne, dans un premier temps, la modestie de ce chiffre par rapport aux 40% généralement annoncés en ces occasions dans les réunions Ump.

Mais L. Cedelle va plus loin, se référant à une note du service Evaluation et Statistiques du ministère de l’Education Nationale, signée de Fanny de La Haye (IUFM de Bretagne), Jean-Emile Gombert (Université Rennes 2), Jean-Philippe Rivière et Thierry Rocher (DEPP), à priori donc des gens sérieux.

Cette note analyse les évaluations portant sur 800 000 jeunes d’environ 17 ans. Elle recense “79,8% de « lecteurs efficaces », 9,6% de « lecteurs médiocres », 5,5% dotés de « très faibles capacités de lecture » et 5,1% souffrant de « difficultés sévères »”.  Il reste certes à définir précisément ce qu’on appelle “lecteur médiocres”, mais la note précise que seules les deux dernières catégories, soit 10,6% sont « en deçà du seuil de lecture fonctionnelle », caractérisé par « une très faible compréhension en lecture suivie » et une «  très faible capacité à rechercher des informations »”. Le blog signale encore que Xavier Darcos lui-même estimait qu’ en 2007, que « 15 % des élèves sortent de l’école primaire avec de gros handicaps »”.

Nous sommes loin des 40% d’illétrés des meetings Ump et même des 25% des amis de JF Copé.

Certes me direz-vous,  10 à 15%, c’est encore trop, et nous serons d’accord. Mais on m’a toujours appris qu’avant de lancer des mesures correctives, il fallait disposer de données chiffrées incontestables. Celles, éminemment contestables de l’Ump, semblent cacher de bien sombres projets pour l’école publique.

- “Walkability is the new aphrodisiac”, en français malgré le titre. Trajectoires fluides.

- Nice, C. Estrosi invite les écoles publiques de Nice à participer à une messe en l’honneur du 92 ème anniversaire de l’Armistice de la guerre 14-18. Avant de rendre les honneurs à la statue de Jean-Paul II qu’il vient de faire installer aux frais des contribuables niçois ?


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Jfa 25 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte