Magazine

bookeet.gif

Publié le 08 janvier 2008 par André C

Selon plusieurs spécialistes, l’Internet est en train de délaisser peu à peu l’ordinateur personnel, pour se rapprocher du téléviseur du salon. Plusieurs grands fabricants ont d’ailleurs commencé à migrer dans cette direction avec plus ou moins de succès.

Mais la tendance semble de plus en plus claire. Par exemple, dans le cadre du Consumer Electronics Show qui se déroule cette semaine à Las Vegas, Google et Panasonic (Matsushita) annoncent une alliance, qui risque de faire des vagues.  À compter du printemps prochain, de nouveaux téléviseurs vont permettre au consommateur de visionner des documents vidéo à partir de Youtube (qui en passant appartient à Google) ou encore des photos, à partir du service d’album en ligne Picasa (qui appartient lui aussi à Google).Le président de Panasonic, Toshihiro Sakamoto semblait ravi de cette association avec Google : «C’est la première fois que les consommateurs pourront regarder le contenu de Youtube dans le confort de leur salon sur un téléviseur haute définition».Reste à voir la qualité d’une séquence vidéo de Youtube sur un écran haute définition. Certains croient que la qualité de l’image va en décourager plusieurs. D’autre part, Panasonic fabrique des écrans plasma, alors que la technologie à cristaux liquides (ACL) semble dominer en termes de parts de marché.

Quoi qu’il en soit, ce type d’alliance est appelé à se multiplier. Déjà, Sony a lancé un modèle de téléviseur, équipé d’une puce afin de reproduire des contenus de l’Internet. L’un des vice-présidents de Sony Electronics, Randy Waynick a eu ce commentaire à ce sujet. Les téléviseurs du futur vont évoluer de façon à pouvoir présenter tout le contenu vidéo de l’Internet, afin de donner au consommateur un plus grand contrôle sur ce qu’il voit.

Dossier et articles, CES 2008

Photos du CES 2008


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


André C 99 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte